Étiquettes

, ,

Deux observations au préalable. Premièrement cette annonce est étonnante dans la mesure où tout est fait pour faire disparaitre la sécu aussi baser une promesse sur elle posera peut-être des problèmes de faisabilité en vérité. Deuxièmement retenez que l’annonce est sans date vraiment précise … L’avenir nous dira si c’est là une de ces promesses de campagne à vite oublier … ! Enfin lisez bien l’article car dans bien des cas, il vous faudra une complémentaire santé pour obtenir le 100%… enfin pour ceux qui pourront se la payer. MC

Promesses de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, la prise en charge à 100 % par la sécurité sociale et les complémentaires santé, donc sans reste à payer pour les patients,

entreraient progressivement en vigueur durant les trois prochaines années.

Cet offre partirait du 1er janvier 2019, les assurés pourraient bénéficier de paniers d’offres en optique, audioprothèses et dentaire, de mieux en mieux remboursés par l’Assurance maladie et les complémentaires santé, jusqu’au remboursement total, sans reste à charge, à l’horizon 2021.

Les soins dentaires

Le panier à 100% pour les prothèses dentaires serait intégralement remboursé à partir du 1er janvier 2020. Les patients auraient accès à des prothèses céramiques pour leurs incisives et canines, et métalliques pour leurs molaires à compter de cette date. Les prothèses amovibles telles que les bridges seraient également prises en charge à 100%, avec la même distinction entre dents « visibles » et « non visibles » à partir de 2021.

Deux autres niveaux de prise en charge seraient mis en place : un niveau « modéré » avec des prothèses aux tarifs plafonnés, dont la prise en charge par la Sécurité sociale et les complémentaires serait partielle, et un niveau où les honoraires seraient libres, avec des couronnes aux matériaux plus esthétiques ou innovants.

L’optique

À partir du 1er janvier 2020, les opticiens devraient proposer des montures à 30 € maximum (17 modèles pour adultes et 10 pour enfants, chacun en deux coloris). Les verres devraient tous être amincis, durcis contre les rayures et traités contre les reflets. Leur tarif maximum dépendra du type de correction. Par exemple, pour une myopie « modérée » (entre -2 et -4), l’ensemble serait facturé 105 € maximum, entièrement pris en charge par la Sécurité Sociale et la complémentaire santé.

Il serait toutefois possible de « panacher » des verres sans reste à charge et une monture plus chère, ou inversement. Dans ce cas, le remboursement dépendrait de votre contrat mutuel dans la limite de 100 €.

L’audioprothèse

À partir du 1er janvier 2021, les audioprothésistes devront proposer des appareils sans reste à charge à 950 € maximum. Les patients auraient le choix entre des modèles placés dans ou derrière l’oreille. Avant 2021, un prix plafond de 1.300 € sera instauré en 2019, puis abaissé à 1.100 € en 2020.

Il restera cependant possible de choisir des aides auditives plus onéreuses, mais le montant pris en charge par la Sécu et la complémentaire seraient plafonné.


Elise Alphonse – Revue L’ESSENTIEL – Septembre 2018