Étiquettes

Le dépistage comme seule prévention

Toutes les femmes peuvent un jour ou l’autre être touchée par le cancer du sein. En 2015, en France, près de 55.000 nouveaux cas et 11.913 décès (1) sont recensés. Le cancer du sein est la première cause de décès chez la femme.

Si certains facteurs héréditaires et physiologiques (sexe, âge, antécédents) influencent les risques, le mode de vie contribue également à leur développement. En effet, l’alcool et la nicotine favorisent et augmentent les risques. Il est conseillé de renoncer à une consommation quotidienne d’alcool et de tabac. Par ailleurs, il est recommandé pour les femmes de pratiquer une activité physique régulière liée à une alimentation saine et équilibrée, riche en fruits et légumes. Ce mode de vie sain permet de diminuer les risques.

Quels examens ?

Chaque année, la campagne de prévention Octobre Rose sensibilise les femmes

Dessin Vu dans Pinterest

pendant un mois, à se faire dépister et à réaliser les examens recommandés. Plus les diagnostics sont effectués tôt, plus le cancer peut être guéri dans 9 cas sur 10. Grâce au dépistage, c’est entre 10° et 300 décès qui sont évités pour 100.000 femmes participant de manière régulière au dépistage pendant 7 à 10 ans. Les femmes de tous âges sont concernées :

  • A partir de 25 ans : Un suivi régulier par un professionnel (médecin, gynécologue, sage-femme) qui n’hésitera pas à vous prescrire les examens nécessaires en cas de doute.
  • De 50 à 74 ans : Les femmes sont invitées à pratiquer une mammographie tous les deux ans, afin de dépister d’éventuelles lésions. Cette mammographie bénéficie alors d’une double lecture par des radio­logues spécialistes

Celui-ci s’effectue par simple mammographie. C’est un moyen simple, gratuit et contrôlé pour détecter un cancer du sein le plus tôt possible.

Quels symptômes ou troubles ?

  • Présence non douloureuse d’un nodule au niveau de la poitrine ou des aisselles
  • Modification de la taille, forme, couleur du sein
  • Rougeurs, bosses ou rétractation cutanée au niveau du mamelon
  • Inflammation du mamelon
  • Différence de volume entre les 2 seins
  • Perte de poids inexpliquée

Les femmes ayant un risque élevé ou très élevé de cancer du sein peuvent bénéficier d’un suivi spécifique adapté à leur situation individuelle. Depuis le 1e septembre 2016, les personnes nécessitant un dépistage spécifique peuvent bénéficier quant à eux d’une prise en charge à 100% pour les examens recommandés dans leur situation.


Arnaud Lefevre – Revue l’Essentiel – Sept 2018


  1. Source : ligue-cancer.net

Apparemment rare, mais il existerait des cas de cancer du sein chez les hommes ….