Étiquettes

,

Pour la com’, là, y a du flouze !

Près de 300.000 euros : voilà — indique au « Canard » le secrétariat d’État chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes — le coût de la première université d’été du féminisme, organisée par Marlène Schiappa les 13 et 14 septembre à la Maison de la radio. Ce déploiement d’argent, à n’en pas douter, tirera une larme aux associations accueillant les femmes victimes de violences, en proie aux brutalités budgétaires de l’État.

Dans le Morbihan, par exemple, la réaffectation (à la lutte contre la radicalisation) de fonds versés par la préfecture a entraîné, fin 2017, la fermeture du centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) de Lorient.

Désormais, les femmes victimes de violences devront faire 60 kilomètres jusqu’à Vannes… «Les subventions des collectivités territoriales, qui nous permettaient de compenser les moyens insuffisants versés par l’État, sont en net recul », constate aussi, avec fatalisme, Annie Guilberteau, directrice générale du réseau des CIDFF. Lequel, en 2017, a aidé 60 000 femmes victimes de violences et, en trois ans, a enregistré une hausse des demandes de 30 %.

Violences budgétaires

À Boulogne-Billancourt, les responsables du CIDFF ont rempli un dossier… de cessation de paiements. La municipalité vient de leur sucrer une subvention de 100.000 euros et se défausse sur l’État, qui fait la sourde oreille. « Dix-huit personnes risquent de se retrouver sans emploi », déplore Karine Chantemargue, la directrice du centre.

En Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, le président (PS) du conseil départemental, s’inquiète pour l’avenir de la Maison des femmes de Saint-Denis. Rassemblant des personnels médicaux, psy, sociaux, des avocats et des policiers bénévoles, celle-ci a assuré 11.000 consultations en 2017. Elle est financée par la ville, le département, la région et des fondations privées.

En janvier, Stéphane Troussel a écrit à Agnès Buzyn et à Marlène Schiappa pour obtenir que l’État se substitue — au moins en partie — aux fondations et que l’institution puisse être agrandie. La ministre de la Santé a envoyé une réponse-type ; la réaction de Schiappa, elle, se fait toujours attendre.

Après le forum sur la défense des femmes, peut-être ?


Signé des initiales J. C.  – Le Canard Enchainé du 12/09/2018