Une situation cocasse !

La notoriété médiatique, les connivences avec les « grands de ce monde », se faire valoir des reines et rois, mais grand défenseur du patrimoine Stéphane Bern, pourrait bien expédier sa tache (au demeurant présenté comme bénévole) de sauvegarde du patrimoine français, à la face de se prétentieux locataire Élyséens.

Oui l’Emmanuel 1er, aussi peu irrespectueux du peuple français et de son patrimoine que sa Nyssens de service envoyer pour éteindre des rumeurs sur le budget alloué aux dits patrimoines. Oui, vous la connaissez cette Sinistre de la culture – celle qui est titulaire d’un diplôme d’urbaniste à l’Institut Supérieur d’Urbanisme et de Rénovation Urbaine (Belgique). Elle a été fonctionnaire à la direction de l’Architecture du ministère belge de l’Environnement et du Cadre de vie.- qui se fiche des instructions des architectes des bâtiments, qui néglige les dépôts légaux d’autorisations de travaux et des lois garantissant aux bâtiments inscrits « au patrimoine » français pour un traitement « avec considération et respect », pour ne pas qu’ils soient défigurés, mais qui fait tout le contraire en Arles et à Paris sur ses acquisitions immobilières et même que la justice s’empare de ses folies …

Cocasse avez-vous dit !

Copie d’écran France-TV

Il assure ne pas vouloir faire une « hulotte », en référence au départ de Nicolas Hulot. Stéphane Bern menace d’abandonner la mission sur le patrimoine que lui a confiée l’an dernier Emmanuel Macron. Un coup de gueule retentissant, deux jours seulement avant la mise en vente des premiers tickets du Loto du patrimoine. Opération qui a pour but d’aider à la restauration de bâtiments menacés.

L’animateur de RTL et de France 2 reproche à l’État de privilégier des chantiers emblématiques – 450 millions d’euros prévus pour le Grand Palais à Paris par exemple -, alors que lui peine à récolter de l’argent pour rénover des centaines d’églises en milieu rural.

Le gouvernement a réagi aujourd’hui par la voix de Françoise Nyssen, ministre de la Culture, qui sur RTL, regrette les déclarations de Stéphane Bern, « peu constructives », selon elle. « La préservation du patrimoine est une priorité politique pour le président de la République. Là-dessus, on est vraiment au cœur de ce que Stéphane Bern fait et accompagne (…) Ce qui est important, c’est de travailler ensemble et de faire en sorte que l’on soit constructif », explique la ministre.

Encore plus cocasse, non ?


https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/art-culture-edition/stephane-bern-la-colere-de-monsieur-patrimoine_2921071.html


 Source Diverses