Étiquettes

,

Construits sans autorisation, les 150 m2 [en plus de bureau d’Acte Sud à St Germain des près à Paris] rue Séguier n’ont apparemment pas été déclarés auprès de l’administration fiscale.

Ce petit « oubli » a pu permettre à la société de la ministre de réduire d’un tiers l’impôt immobilier (la cotisation foncière des entreprises) qu’elle acquitte chaque année pour son siège parisien.

Par la même occasion, Françoise Nyssen et son mari ont eu la possibilité d’économiser le montant de deux taxes spécifiques qui frappent les bureaux en Ile-de-France.

La première (plus de 360 euros par mètre carré) s’applique lors de la création de nouvelles surfaces. Pour ses 150 m2 de rab, la maison Actes Sud aurait dû débourser plus de 50.000 euros.

La seconde taxe, exigible, elle, tous les ans, est fixée à 17 euros par mètre carré. En y échappant, les propriétaires de la rue Séguier ont pu grappiller environ 2.500 euros chaque année…

L’opération, en cas de revente, pourrait aussi permettre à Actes Sud de réaliser une jolie pirouette financière. Dans un quartier où le mètre carré se négocie aujourd’hui entre 15.000 et 20.000 euros, les 150 m2 de plus représentent un sacré pactole…


Un article cosigné de Hervé Liffran et Christophe Nobili – Le Canard Enchainé – 22/08/2018


Deux liens a consulter pour plus de précision … de quoi rire … très jaune !