Étiquettes

,

Je ne suis pas, loin de là, un lecteur assidu d’Atlantico, pourtant le sondage commandé à l’Ifop, dévoile vient des inquiétudes grandissantes envers la gestion économique et sociale d’Emmanuel Macron. Un sondage qui doit être connu de tous. MC

[Que nous apprend le sondage commandé par Atlantico sur le niveau d’angoisse dans la société.

 55 % de Français ont peur de « tomber » dans la pauvreté, parmi eux 48% sont des cadres […]

Jérôme Fourquet [directeur du Département opinion publique à l’Ifop]: Un des premiers enseignements de ce sondage est que malgré l’accumulation d’un certain nombre d’indicateurs qui montrent une amélioration de la situation économique  […] de la France, il y a un vrai sentiment, une vraie peur, du déclassement qui s’exprime chez plus de la moitié des Français qui craignent, un jour, de tomber dans la pauvreté. C’est une réalité […] qui est à prendre en compte car les discours sur l’amélioration de la société française se heurtent à cette angoisse sociale […]

Elle est présente chez la majorité de la population donc, mais il convient de faire des distinctions en fonction des classes sociales. On note une corrélation très nette entre le niveau de diplôme et l’inquiétude de tomber un jour dans la pauvreté. Ce sentiment est évidemment plus fort dans les catégories les moins diplômées qui sont celles qui, aujourd’hui, sont les plus soumises à la pression dans un système où l’on délocalise beaucoup et où le travail peu ou pas qualifié est de plus en plus automatisé.

Pour […les] cadres, quand on regarde dans le détail, on voit qu’ils sont moins inquiets que la moyenne des Français […] [cependant] plus de 40% d’entre eux se sentent plus fragiles qu’avant. Une piste explicative à cette tendance pourrait être les débats actuels sur l’âge du départ à la retraite. En prévoyant de faire reculer ce moment, on va susciter beaucoup d’inquiétudes, y compris chez les cadres. […]


D’après un article signé de Jérôme Fourquet, Atlantico – Titre original : « L’effet Macron ? L’enquête qui montre comment le regard des Français sur la pauvreté et la responsabilité de l’État en la matière (ou la leur…) a profondément changé » – Source (Extrait)