Mots-clés

C’est un rapport accablant sur ces Écoles supérieures du professorat et de l’éducation […] « L’allongement des études pour passer les concours d’enseignant, la création d’un master dédié et la rénovation des concours «n’ont pas, paradoxalement, garanti une élévation du niveau de compétences disciplinaires, ni une professionnalisation nettement accrue » écrit la Cour des comptes dans un rapport publié début juin sur les 32 « Espé » qui accueillent sur le territoire quelque 65.000 étudiants par an.

Les rapports des jurys de concours mettent en avant « les insuffisances de certains candidats» et «des fragilités chez certains lauréats », constate la Cour. D’ailleurs, en 2016, 11 % des enseignants-stagiaires n’ont pas été titularisés…

Où les «Espé» pèchent-elles?

Le pilotage par le ministère n’a pas été « suffisamment directif » en direction des universités autonomes qui abritent ces écoles, estime le rapport. Faute de cahier de charges clair, le contenu des formations, l’affectation des moyens ou encore la gouvernance sont très variables d’une « Espé » à une autre. […] Trop de « pédagogique », pas suffisamment de «disciplinaire». Avec à l’arrivée une déconnexion des réalités du terrain.

Pour le ministre de l’Éducation, les projets et contenus d’enseignement doivent être conçus par « des équipes constituées des meilleurs chercheurs des départements universitaires et les professeurs de terrain les plus expérimentés ». […] Mais il reste difficile de changer des habitudes de trente ans. […]


Beyer Caroline, Le Figaro – Titre original : « Formation : le rapport qui accable les écoles du professorat » Source (Extrait)