Mots-clés

,

« Ce jeu rend fou », murmure l’acteur Gérard Darmon.

Edouard Baer se penche sur la table : « On est vraiment en train de jouer à ça ? » Audrey Tautou jette autour d’elle des regards de noyée et répète qu’elle ne comprend rien à rien. Ses fiches en main, Alain Chabat est plié de rire. Plus il tente de s’expliquer, plus ses invités jouent l’ahurissement.

La semaine précédente, assis à leur place, le réalisateur Dominique Farrugia, ancien complice des Nuls, refusait de répondre – « C’est tellement une connerie !» – et disait qu’il voulait rentrer chez lui. Pour rire, bien sûr. Car tous se sont précipités dans le décor de fast-food ouvert par Chabat sur TMC le 25 avril. Des acteurs, des chanteurs, des humoristes, venus participer au jeu le plus loufoque et bienveillant de l’histoire de la télévision.

Août 2001, en clair sur Canal plus, le « Burger Quiz » fracasse le petit écran. Bien loin des divertissements habituels, voilà un programme élégant qui se permet tout. Une saison à peine, sous la direction d’Alain Chabat, a suffi pour que le jeu devienne culte. Et ce retour gagnant grignote de belles parts de marché.

Sandwich rit

Le décor est resté le même, avec son comptoir de bistrot, ses briques, ses tables, son jeu de fléchettes. Seule la chaîne a changé. Et Chabat aussi, un peu. « Oh là là ! qu’est-ce qu’il a pris dans la gueule ! » commente aimablement la voix off de l’émission, tandis que son présentateur rappelle les règles du jeu. « Ça fait quoi ? Seize piges qu’on ne l’a pas vu ! C’est écrit sur sa tronche… Oh là là ! Cette chemise le boudine… » Chabat regarde la caméra.

« Excusez-moi, est-ce qu’on peut arrêter l’odieuse description », s’il vous plaît… » « Eh ben voilà, ça supporte pas la critique, reprend la voix. Allez, salut, les nazes, je vous laisse entre winners ! » Chabat hoche la tête : « Voilà, c’est mieux. »

La règle du jeu, donc.

Deux équipes – Mayo et Ketchup -, composées de deux personnalités chacune, soutenant un concurrent. Le principe ? Gagner des « miams », des points. En répondant à une série de questions, vannes ou vraies. « Quel était le premier acronyme du RER ? Zut, Crotte, Merde ou Enfoiré ? »

Avec cette réponse dingue mais vraie : « M.e.r.d.e. ». Jusqu’à ce que le peintre chargé de dessiner le logo du « Métro Express Régional Défense-Etoile » donne l’alerte. Ou encore « Un coucher de soleil est : réponse 1, beau et émouvant ; réponse 2, de droite ».

Mais aussi Chabat s’autorise ce que personne n’ose. « Juif, Arabe ou les deux ? » Trois réponses possibles. Les invités sont les actrices Leïla Bekhti, Aïssa Maïga, Sofiane le rappeur et Edouard Baer. « Mon médecin généraliste, il est juif ou arabe ? demande l’animateur. – Juif ! répondent tous les candidats. – Eh non, il est arabe. – Et mon avocat ? – Les deux ! – Ah non, il est juif ! », « Aime l’argent ? » Eclat de rire général. « Les deux !»

Bonne réponse « C’est une grande civilisation ? – Les deux ! » Toujours bon. « Est-ce que le but du jeu n’est pas d’aller dans le sens de la réconciliation ? » s’amuse Edouard Baer. « Pas forcément », répond Chabat, qui enchaîne : « Il faut les exterminer. » Stupeur, flottement, il se rue vers les candidats en riant : « Mais je déconne ! »


Sorj Chalandon – Le Canard Enchainé – Mercredi 06 juin 2018


  • «  Burger Quiz », les mercredis à partir de 21 heures sur TMC.