Mots-clés

, ,

Est-ce inquiétant … la super app vient de dépasser le milliard d’utilisateurs actifs. Et les autorités ont accès à toutes les données personnelles … Inquiétant mais pas plus, pas moins que Google, Facebook, Twiter, Apple  et autres MC

Imaginez la scène. Le soir, vous rentrez chez vous, fatigué. Vous commandez un repas, répondez aux messages de vos amis, puis achetez de nouveaux meubles et réglez vos impôts. Le tout, sans bouger de votre canapé, ou sortir votre carte bancaire, mais surtout… en restant sur la même appli installée sur votre smartphone.

En Chine, c’est possible grâce à WeChat.

[…] L’application a dépassé le milliard de comptes d’utilisateurs actifs au début du mois d’avril. Face au blocage [des reseaux occidentaux par le gouvernement chinois] des entreprises chinoises monopolisent le marché avec des réseaux sociaux équivalents : Baidu, YouKu, ou encore Weibo. Mais certaines applis ont développé des fonctionnalités tellement ingénieuses que ce sont désormais les géants occidentaux qui tentent de s’en inspirer. Parmi elles, on trouve la “super app” WeChat, […]

Créée en janvier 2011, WeChat est au départ une plate-forme de messagerie qui se distingue très vite de WhatsApp […]

Trois ans à peine après son lancement, WeChat Pay [est un] portefeuille virtuel, il permet de payer ses achats sur le net mais aussi chez les commerçants de son quartier en scannant avec son smartphone le code QR affiché à la caisse. […] Pour fidéliser ses utilisateurs, Tencent (WeChat) a même pensé à mettre en place un système de remises attractives dans certains restaurants du pays, à condition de payer avec WeChat Pay.

Aujourd’hui, la population ne paie plus qu’avec son téléphone, à condition d’avoir de la batterie bien sûr. “La Chine a pris trente ans d’avance sur le paiement virtuel, en à peine quatre ans. Plus personne ne se balade avec sa carte de crédit ou du liquide sur soi. Il y a de moins en moins de distributeurs dans les rues”, raconte Cyril Drouin. […]

Une messagerie, un moyen de paiement, un réseau social (avec les Moments) et enfin une source gigantesque de services à la demande qui peut satisfaire tous vos besoins, la stratégie est claire : les utilisateurs ne doivent plus avoir de raisons de quitter la plate-forme.

[….] Du coup, Tencent sait de quoi vous parlez, à qui vous parlez, ce que vous lisez, où vous allez et comment vous dépensez votre argent… Pour le plus grand bonheur du gouvernement chinois, qui accède à une quantité impressionnante de données personnelles.

Une aubaine aussi pour son système de “crédit social”, testé depuis quelques années dans plusieurs villes, qui lui permettra de récompenser ou sanctionner les citoyens pour leurs comportements. Tel un mauvais remake de la série Black Mirror, une mauvaise note pourra vous empêcher de voyager, voire même d’accéder à un logement ou une demande de crédit. […]


Fanny Marlier – Les Inrockuptibles – Titre original : «  L’œil de Pékin » dans la revue papier » et « WeChat, l’œil de Pékin is watching you » sur internet – Source (Extrait)