La fête à Macron !

Ce n’est plus la fête à « Neu-Neu », « des Loges » ou celle « du Trône » … quoi que pour ce dernier cliché, nous n’en soyons pas loin …MC

Mercredi matin [02 mai 2018], dans un petit rade, tout près de la place de la République à Paris, l’équipe organisatrice de «la Fête à Macron» s’installe face à la presse. Des visages inconnus (sauf celui du chercheur Frédéric Lordon) afin de mettre de nouvelles têtes sur le devant de la scène – François Ruffin était absent à dessein.

Ils s’agacent. Les questions tournent essentiellement autour des affrontements de la veille, lors du défilé du 1er Mai à Paris. Puis sur la sécurité lors de la marche prévue samedi. Les organisateurs reprochent à la presse de se focaliser sur les débordements. Une petite tension s’invite. La bande condamne la casse sans s’épancher, elle ne nomme pas les coupables : elle refuse de tomber dans le «piège des médias», d’en faire le sujet principal pour oublier le reste : «la lutte» face à la politique du pouvoir «illégitime» en place.

Frédéric Lordon argumente : « Depuis la marche du 1er Mai, les médias ne parlent que de ça, et cela devient : il n’y a que ça ! » Un peu plus tard, il ajoute : « Ce que nous voulons, c’est une manifestation puissante et paisible. Il faut éviter les amalgames. Nous souhaitons faire ce que nous avons prévu de faire, et advienne que pourra. »

Comprendre : les organisateurs, qui répètent à l’envi les mots «fête», «joyeux» et «festif», se focalisent sur « la Fête à Macron » et l’adversaire «numéro 1» est le président de la République. Samedi, il y aura tout de même deux services d’ordre dans le cortège afin d’éviter les débordements : «Le premier, pour le cortège de tête, tourne autour de 100 personnes. Pour l’autre, on ne sait pas encore, ça va dépendre de la taille de la manifestation. « Mais la préfecture aura évidemment son rôle à jouer ».


Rachid Laïreche, Libération – Titre original : « La bande de Ruffin n’en fait qu’à sa «fête» » – Source (Extrait)


 

 

 

2 réflexions sur “La fête à Macron !

  1. jjbey 04/05/2018 / 17:00

    j’aime le pot au feu mais samedi je le mangerai à la maison car Macron n’est qu’un produit du système et le déloger ne sert pas à grand chose si l’on ne change pas le système. Parler de convergence des luttes c’est bien mais dans le même temps organiser un temps supplémentaire d’action sans demander l’avis de ceux qui sont dans les luttes ce n’est pas très malin. Alors bon vent à ceux qui y seront, ils sont mes amis mais réfléchissons ensemble pour la suite.

  2. Libre jugement 04/05/2018 / 18:36

    Vrai JJ., ou mène cette manifestation qui se voulant fédératrice ne fait que disperser la pensée revendicatrice
    Mais F. Ruffin par son parler sans langue de bois de plus il est très souvent dans l’action, apporte a certaines personnes une réécoute politique.

Laisser un commentaire