Étiquettes

, ,

Dire que ce personnage voulu être président …

Mais aurait-il été pire que notre ludion farceur, celui qui ronge son os depuis son HLM-Château (Lien)

Moi je m’en gausse encore de ces cadeaux vestimentaires …

Dessin de Diégo Aranega – Le Canard enchainé Mercredi  25 avril 2018


Fillon creuse son nouveau filon

Le 23 Avril, c’était le premier anniversaire de la défaite de François Fillon au premier tour de la présidentielle. Sympa, « Le Figaro » a tenu à fêter l’événement.

Homme d’argent, Fillon a « tourné la page » de son livre de comptes et s’est reconverti dans la finance. « Il a eu à cœur de relever un premier défi, montrer qu’après la politique il y a une autre vie et réussir sa vie professionnelle », confie son ex-lieutenant, Bruno Retailleau. Fillon est entré dans son nouveau costume, sans s’en faire offrir un par Robert Bourgi, un exploit. Il est « passé à autre chose », confirme Vincent Chriqui, son ancien directeur de campagne.

Il ne s’est pas acheté une conduite, il pilote toujours au Mans Classic des voitures anciennes prêtées par de riches propriétaires, mais la dette le préoccupe. Celle de la France, qu’en cinq ans à Matignon il n’a pas réussi à redresser.

Heureusement, Laurent Wauquiez a pris la relève et Fillon l’abreuve de ses bons conseils. « Il me fait profiter de l’expérience qui est la sienne ; il a un vrai recul et une vraie lucidité », confie le président de LR, qui sait au moins ce qu’il faut faire pour ne pas accéder à l’Elysée. Est-ce du fait de son écoute attentive de son aîné qu’il demeure très loin dans les sondages de popularité ?

L’ancien Premier ministre, lui, y a cru jusqu’au bout, même quand le sort ne lui faisait pas risette (du Mans). La lecture de ses comptes de campagne, relevée par France Inter, montre que, deux jours avant le premier tour, il achetait encore les fichiers de la presse française pour tenter de convaincre l’électeur indécis : 50.000 euros pour collecter 3,5 millions d’adresses mail. Il aurait allongé un peu plus d’oseille, il aurait peut-être eu davantage l’oreille des Français…

Avec Fillon, c’est toujours une histoire de pognon.


J.-M. Th. – Le Canard Enchainé – Mercredi 25 avril 2018