Mots-clés

, ,

…. pourraient créer un nouveau groupe à l’Assemblée

« Pour l’instant, je n’ai qu’une seule envie: me reposer. » Député de la Vienne, Jean-Michel Clément est au cœur de l’actualité pour être le premier parlementaire [à avoir quitté le groupe ] La République en marche (LaREM). […]

L’ex-avocat de 63 ans, issu du PS, juge en effet que le texte est trop répressif à l’égard des étrangers. […] [Les] socialistes en particulier, qui voudraient récupérer les déçus de la macronie à l’Assemblée et au Sénat. Il s’agirait d’un signal fort alors que se profilent les européennes et les municipales. À ce stade, Clément reste pourtant évasif. « La période des transferts est ouverte », glisse-t-il, avec un brin d’ironie.

L’ex-socialiste ne s’interdit rien. « Il y a un spectre d’offre de groupes important à l’Assemblée, autant de débouchés possibles pour moi et ceux qui ne se sentent pas à l’aise au sein de LaREM. » « Construire un projet commun » […] Jean-Michel Clément pourrait participer à la création d’un huitième groupe à l’Assemblée, constitué de celles et ceux qui ne se sentent plus très en phase avec l’expression politique du groupe LaREM. Il ne l’exclut pas. « À condition cependant que ce soit pour construire un projet commun et non en raison d’un seul mécontentement. »

L’écologiste François-Michel Lambert, associé au groupe LaREM et qui s’est abstenu sur la loi asile et immigration, y réfléchit avec lui. Les choses pourraient se précipiter. « Clairement aujourd’hui, dit-il, certains attendent une respiration et des appels vont être passés durant les vacances parlementaires. » Selon lui, « de 14 à 17 députés pourraient être concernés ». […] structuré autour de trois thématiques principales: «la laïcité, l’humanisme et l’écologie». […]


Sophie Ravinel, Le Figaro – Titre original : « Les déçus de Macron pourraient créer un nouveau groupe à l’Assemblée » – Source (Extrait)