Vive le PPP – Partenariat Public Privé

Après un an de retard, le nouveau  tribunal de Paris tout neuf a tenu sa première audience ce 16 avril 2018, encore entouré d’un chantier boueux. Chantier avez-vous dit ?

Le moment de relire les dépliants de 2015 — Ville, Etat, Bouygues — vantant un lieu « desservi par de nombreuses lignes de bus, le RER C, la ligne 13, la ligne 14 et la ligne T3 du tramway… ».

Hélas, ni la ligne 14 ni le tram n’ont été prolongés. Il faudra attendre encore plus d’un an, et l’enfer est promis aux voyageurs de la ligne 13, déjà en surchauffe.

Alors, en voiture ? Puisque la plaquette célébrait une desserte « par le périphérique ». Euh, pas vraiment… Avec ses 80 places de parking pour 10 000 visiteurs par jour, c’est fortement déconseillé !

L’explication, on la trouve dans « Le Parisien » du 18 novembre 2015 : « II a fallu respecter la volonté de la Ville de Paris, qui veut favoriser les transports en commun », indiquait alors Bouygues. Ha ha ha ! Quelle bonne blague, ce coup de « favoriser les transports en commun » !

En tout cas, les convocations des juges qui arrivent chez les avocats portent une inquiétante mention : « se présenter au moins une heure avant l’horaire indiqué, compte tenu du plan Vigipirate ». Ah bon ? Ce doit être une erreur, parce que le dépliant promettait « une entrée du public dimensionnée pour que l’accès, même aux heures pleines, se fasse de façon particulièrement fluide ». Ou alors on nous aurait menti ? On aurait enjolivé les choses ?

Et tout ça sans compter la révolte des avocats contre les cages en verre triple sécurité où comparaîtront les prévenus. La justification en varie, selon les interlocuteurs. Tantôt « raisons de sécurité », tantôt « économies d’escortes ».

Lors de la journée « de préouverture là : comme si on y était », une juge a ordonné que les prévenus sortent de leur cage. Il a fallu attendre presque quarante-cinq minutes pour les revoir, tant la route est longue entre les geôles et les salles.

Du sur-mesure, ce tribunal, à 2,4 milliards !


  1. S. – Le canard enchainé – Mercredi 18 Avril 2018

3 réflexions sur “Vive le PPP – Partenariat Public Privé

    • Libre jugement 20/04/2018 / 11:03

      Eh, oui … trop facile de dire après les réunions des conseils municipaux ou dans les réunions publiques d’informations sur les projets communaux , que tel investissement ne coutera pratiquement rien aux habitants qu’un modeste loyer lié à d’un bail emphytéotique et par la grâce de multiple frais d’études prévisionnelles, d’organisations, de constructions, de mises en conformités, prisent par des organisations/entreprises privées ou différentes instances … sauf que rien n’est dit sur les % d’ajustements chaque année et le remboursements des emprunts … qui font a la fin qu’une Mairie est interdite de travaux nécessaires bien que vitaux, ou même mise sous tutelle du préfet par trop de charges à rembourser et dans ce cas la seule solution est d’augmenter les impôts et taxes diverses.

      Bien sûr j’dis ça mais j’dis rien … sauf que personne ne dit jamais la vérité … tous les aménagements ont un coup, et c’est normal que quelqu’un paie … reste une notion la création d’un tel édifice est-il bien nécessaire à la communauté et si oui la ou les communauté-s peuvent-elles avec des emprunts responsables être les édificateurs plutôt que des entreprises privées – Le pont de Millau est une réussite … surtout pour la société Eiffel … de même pour le tribunal de Paris pour Bouygue

  1. tatchou92 22/04/2018 / 15:44

    Transfert du Tribunal, transfert des services de la Région Ile de France à Saint Ouen, reconstruction de l’hôpital Nord à Saint Ouen, retards dans les travaux RATP, tramway, ligne 14 et Grand Paris… inconfort maximum de la ligne 13, pour les courageux usagers quotidiens ou occasionnels,. Délocaliser pour soulager Paris, oui, mais à quel prix pour les usagers-payeurs ? Et au fait pour les JO de SAINT DENIS en 2024 ? …

Laisser un commentaire