Mots-clés

,

Tous devant le fichage pour mieux enchainer, maitriser, domestiquer …

Affreuse nouvelle nous sommes en retard sur la Chine !

Voyez l’histoire de M. Ao.

« Il est recherché pour un crime économique ».

Il se croit très malin en allant au concert de Jacky Cheung qui a lieu dans un stade à 100 km de chez lui, à Nanchang, province de Jiangxi.

A la sortie, les flics lui tombent dessus. Le stade était bardé de caméras de vidéo-surveillance. Le logiciel de reconnaissance faciale l’a identifié parmi les 50 000 spectateurs.

  • [Allons, allons M’sieur Gérard le Lyonnais, allez jusqu’au bout de votre acharnement de privation de jouissance de liberté envers tous les intrus. Quand aurons-nous un flicage aussi efficace, un territoire parsemé de lieux de détentions, de ghettos ou entasser tous les délinquants petits et grands, jeunes ou vieux, d’authentiques escrocs, de petites frappes, d’auteurs de détournements de fond et d’évasions fiscales? De jean Valjean …

Oui m’sieur le super flic Collomb, pourquoi se priver de pareil outil ?

Bien évidemment c’est de l’humour à peine tintée de noir, que dis-je  couleur franchouillarde comme au temps du régime de Vichy … une honte répressive, bu jusqu’à la lie,  en somme … MC].

La Chine a prévu d’être équipée de 600 millions de caméras d’ici à 2020 : pourquoi ne suivons-nous pas son exemple ?

Seuls ceux qui ont quelque chose à se reprocher renâcleront, non ?

C’est prouvé : pareil flicage promettrait de rendre ce monde plus vivable… Voyez ce qui se passe à Jinan, dans le Shandong.

Les caméras repèrent les piétons qui traversent au vert. Sitôt commise l’infraction, leur photo s’affiche sur leur portable. Et, moins de vingt minutes après, toutes vérifications policières faites, cette photo s’affiche en grand sur l’écran au carrefour, avec leur numéro de carte d’identité et leur adresse. Savoureuse humiliation publique, qui renforce heureusement les vertus citoyennes !

Encore mieux : à Pékin, dans les toilettes du parc du Temple du ciel, le système de reconnaissance faciale permet de s’assurer que l’usager ne prend pas plus de deux feuilles de papier-toilette. Pour se resservir, il doit attendre neuf minutes.

La reconnaissance faciale ne se focalise pas que sur les visages…


Le Canard enchainé du Mercredi 18 avril 2018