Mots-clés

Malgré le manque de certaines données, qu’elle demande de compléter, « l’ Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) recommande aux femmes en âge de procréer et aux enfants d’éviter toute consommation de grand gibier sauvage, et aux autres consommateurs de limiter cette consommation à une fréquence occasionnelle, de l’ordre de trois fois par an. »

En France, 1,2 million de personnes sont recensées comme pratiquant la chasse, auxquelles il faut ajouter leur entourage, de potentiels consommateurs de gibier sauvage.

L’ANSES observe que « quel que soit le contaminant étudié, le gibier sauvage présente en moyenne des concentrations plus importantes que le gibier d’élevage. L’expertise met en particulier en évidence une préoccupation sanitaire liée au plomb présent dans la viande de grand gibier sauvage (sangliers, cerfs, chevreuils…) qui provient pour partie de son environnement »


Fabienne Rigal Lequotidiendumedecin.fr – Titre original : « Consommation de gibier sauvage : pas plus de 3 fois par an et jamais pour les femmes jeunes et les enfants » – Source