Étiquettes

,

Selon le JDD dans un article fort complaisant optimisant le saint patron Elyséen, lance une boulette, les sondages auprès des retraités sont en baisses –mais cela ne serait en rien aussi catastrophique … Voilà une prose, façon verre à moitié plein ou à moitié vide. MC

[…] En baisse continue depuis décembre, le chef de l’État perd deux nouveaux points de popularité dans le baromètre Ifop pour le JDD, avec 42% de satisfaits et surtout 57% de mécontents, égalisant ainsi son record d’impopularité d’août 2017

[Bizarre ces comptes comment évanouissement les 1% –  entre 100 – 42% = 58% et les 57% de mécontent].

Mais il enregistre surtout une forte chute chez les retraités, qui défilaient jeudi [15/03/2018] contre la hausse de la CSG : « Il y a clairement un avant et un après-manifestation des retraités », selon Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop. [Faudra expliquer cette remarque M F. Dabi – cela sous entendrait que les manifestants ont le pouvoir de faire changer un sondage et des sondés ?]

La part des mécontents chez les plus de 65 ans a bondi de 8 points en un mois, à 58%. Emmanuel Macron reste toutefois légèrement plus populaire que ses prédécesseurs François Hollande et Nicolas Sarkozy à cette même période (31% en mars 2013 pour le premier, 37% pour le second en 2008).

[Psitt, un coup de tsouin-tsouin au passage … les autres présidents n’ont pas fait mieux dans les sondages … sans doute vrai, mais on s’en fout  … d’autant que personne ne se souvient des raisons précises et de la nature des questions des sondages de l’époque … hier est du passé (le passé est souvent lié à la tristesse d’un temps perdu, mais nous n’y pourrons rien changer] et aujourd’hui, Macron a touché au saint des saints, le montant des retraites … déjà qu’ils ont de fait allongé la durée du travail avant de prétendre qu’un salarié puisse prendre un repos mérité …]

[…] Édouard Philippe, n’a quant à lui jamais été aussi impopulaire […]: selon Frédéric Dabi, « il subit l’effet des 80 km/h », c’est‑à-dire le mécontentement lié à la limitation de la vitesse sur les routes secondaires.

[Tu parles, Charles, ce n’est pas « QUE » son annonce sur la limitation de vitesse qui lui fait perdre du crédit mais surtout pas laisser entendre qu’il n’est « que » l’exécuteur des basses œuvres macronesques, autrement dit … « qu’un » pion dans le jeu destructeur de démocratie d’Emmanuel 1er aux profits des financiers, ses maitres et vrais donneurs d’ordres […]


Jdd.f Titre original : « Sondages : Macron en forte baisse chez les retraités » – Source (Extrait)