Mots-clés

, , , ,

Ce qu’il a dit est révoltant, à quel moment prendra-t-il une vraie gifle politique ?

Un de ces revers qui déboulonnera sa seigneurie. A le voir sortir ses fausses vérités en les soulignant d’un sourire se voulant charmeur mais qui n’est autre que condescendant façon  « ma pauvre dame a votre âge faut encore qu’on vous explique le B, A, BA ».

(Le Dauphiné Libéré,  jeudi 15 mars 2018)


Et puis ses lutins d’élues, diligentées pour mettre en coupe l’accès aux EHPAD par raréfaction des ressources financières par les diverses collectivités, avec la bénédiction du locataire temporaire Élyséen …

Selon « Hospimédia » source

Deux députées – Monique Iborra (LREM, Haute-Garonne), et Caroline Fiat (LFI, Meurthe-et-Moselle) – ont été chargées de présenter un rapport sur la situation des EHPAD. Elles  préconisent 31 propositions et un débat national, parmi elles :

  • Quand le Gouvernement annonce quelques millions d’euros (M€) supplémentaires pour les Ehpad, les rapporteurs réclament par exemple autour de 8 milliards d’euros (Md€) pour rendre « opposable la norme d’encadrement en personnel au chevet(aides-soignants et infirmiers) de 60 équivalents temps plein (ETP) pour 100 résidents, dans un délai de quatre ans maximum, ce qui revient à doubler le taux d’encadrement actuel« .

Et ce n’est là que la première des trente et une propositions de leur rapport. […]

  • Outre le coût, il manque aussi environ 220 000 professionnels soignants pour compenser les effectifs à hauteur de la suggestion des députés.
  • Comme de nombreux acteurs du secteur, sont attendus les conclusions de Pierre Ricordeau, chargé d’évaluer les conséquences dans certains départements de la réforme de la tarification dépendance.
  • Elles veulent surtout « ouvrir un débat national sur les nouvelles ressources du financement de la politique de l’autonomie des personnes âgées, en vue d’aboutir d’ici cinq ans » (proposition n° 29). Revoilà l’hypothèse de la mise en place d’un cinquième risque que voulait Sarkozy
  • Elles appellent aussi à une certaine réforme de l’aide sociale (EPA), épinglant au passage une tendance des départements à la déshabilitation des places d’Ehpad sous prétexte que peu de personnes ont recours au dispositif.
  • Dans la catégorie « nouvelles idées », se trouve notamment la proposition n° 8 pour la mise en place d’une consultation à domicile gratuite prise en charge par l’Assurance maladie, à 65 ans puis à 70 ans, destinée à évaluer l’état de santé et la dépendance.
  • Pour encourager les établissements à avoir recours à des dispositifs performants, elle souhaiterait que soit mise en place (proposition n° 13) une plateforme de location des nouvelles technologies pour les établissements.
  • Plus globalement, en plus d’un appel à sauver les Ehpad, elles encouragent la mise en place d’un nouveau modèle de prise en charge qui pourrait s’inspirer des initiatives étrangères du type village Alzheimer.

Article réalisé d’après celui de Lydie Watremetz  – le lien vers l’article original est dans le texte ci-dessus.