Étiquettes

,

Non seulement Emmanuel Macron ne ralentit pas le rythme de ses réformes. Mais il donne l’impression de l’accélérer. Chaque matin ou presque, l’Élysée ou Matignon ouvrent un dossier.

Égrainer ici cette longue liste

  1. La taxe Habitation
  2. L’ISF
  3. La CSG (Diminution des retraites)
  4. L’école, lycées et facultés
  5. L’éthique, (PMA-GPA)
  6. La Constitution,
  7. La conscription,
  8. La culture,
  9. l’agriculture,
  10. SNCF
  11. Régime spéciales de retraite de la fonction publique,
  12. Rémunération au mérite dans les services publics
  13. Réforme des armées
  14. Loi sur les migrants
  15. Nouvelle réforme de la santé
  16. Réforme des collectivités locales (Régions, Métropoles, Intercommunalités, concentration des communes, voir des départements)
  17. Augmentation de plusieurs taxes
  18. etc.

[Réformer] la France dans certains secteurs est légitime : [de plus c’était dans le programme qui] a été approuvé à la présidentielle.

Emmanuel Macron a vite tiré les leçons de l’inertie qui a marqué au moins les deux premières années du quinquennat de François Hollande. Il a choisi de faire l’exact inverse, servi par les circonstances : le bénéfice de réformes engagées avant lui et la faiblesse des oppositions, minées par leurs divisions.

Cette frénésie inquiète et s’accompagne d’une baisse significative de la popularité du pouvoir (elle est désormais comparable à celle de son prédécesseur au même moment de son mandat).

Mais Emmanuel Macron va de l’avant, répétant que cette question l’occupe peu. Doit-on absolument le croire ?

[…]

 [Il reste dans tout cela que le pouvoir d’achat non seulement ne progresse que pour les hauts cadres et les actionnaires et pour le plus grand nombre régresse – MC]

François Ernenwein, La Croix – Titre original : « Macron, la spirale de la réforme » Source (extrait)