Mots-clés

, , ,

Très honnêtement, aucun de ces ex-oligarques de la droite, pas plus que leurs programmes n’est dans ma ligne de pensée la société, mais, et ce mais est très important, il faut bien reconnaître que ce qui se passe dans ce parti politique est à l’instar des batailles internes qui se déroulent autant de l’extrême gauche à la gauche, qu’à l’extrême droite, laisse un boulevard au très destructeur de toutes les institutions qu’est Emmanuel Macron et sa cour pour les plus grands bénéfices du monde de la finance et l’asservissement d’une grande partie de la population. MC

L‘un trébuche, l’autre savoure en silence, le troisième canarde.

Dans une guerre à trois comme celle qui oppose Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, la faute de l’un se transforme toujours en occasion pour les autres. […]

[Les propos du président de la région des hauts de France dimanche sur BFMTV, tient les deux leaders des Républicains en joue.

Les propos de Laurent Wauquiez, tenus devant des étudiants de l’ EM Lyon, a susciter la consternation à droite assure Xavier Bertrand et attaque, sur l’air de la désolation : « une violence et un cynisme qu[‘il] n’accepte plus ».

[…] Valérie Pécresse, […] entend incarner une seconde droite, plus « créative » et « progressiste », préfère-t-elle dire, que celle de Laurent Wauquiez. mais note Xavier Bertrand, elle cohabite toujours avec le président LR, pensant le détrôner un jour. […]]


D’après Cécile Cornudet, Les Echos – Titre original : « Wauquiez-Bertrand-Pécresse : la guerre des trois » – Source (Extrait)