Mots-clés

, ,

La République en marche comptait 313 députés. Elle n’en a plus que 312. La différence arithmétique est infime mais l’impact symbolique est élevé.

La majorité absolue d’Emmanuel Macron à l’Assemblée est intacte, mais la victoire du LR Antoine Savignat sur la sortante Isabelle Muller-Quoy ébranle la superbe macroniste.

Depuis lundi en effet, chaque député LREM a pris sa calculette et appliqué à sa circonscription la décote enregistrée par son parti dans le Territoire de Belfort et dans le Val-d’Oise. De quoi donner des sueurs froides à nombre d’entre eux.

Certes, comme à chaque fois, les vainqueurs tendent à généraliser les leçons des partielles quand les vaincus cherchent à les minimiser.

Un niveau incroyable d’abstention.

Mais précisément, ce devait être la raison d’être du macronisme : imposer à la fois de nouvelles figures et de nouvelles pratiques qui réconcilient les Français avec la politique. Rendre aux citoyens une envie de participer à la vie publique dont les « vieux » partis les avaient détournés.

En fait, reconduire une députée macroniste [sortante] n’a pas plus mobilisé les électeurs qu’hier reconduire un sortant sarkozyste ou socialiste.

C’est en cela que ces partielles ont un goût amer pour La République en marche  […]

Guillaume Tabard, Le Figaro – Titre original « Premier signe d’usure du macronisme politique » – Source (Extrait)


Rappel des résultats officiels de la présidentielle de 2018 :

I ) Participation aux scrutins (périmètre : France entière)

  Nombre % des inscrits % des votants
Inscrits 47 568 693    
Abstention 12 101 366 25,44%  
Votants 35 467 327 74,56%  
Blancs 3 021 499 6,35% 8,52%
Nuls 1 064 225 2,24% 3,00%
Exprimés 31 381 603 65,97% 88,48%

II ) Résultats complets (périmètre : France entière) :

Candidats   Voix  
  Nombre % des inscrits % des exprimés
M. Emmanuel MACRON 20 743 128 43,61% 66,10%
Mme Marine LE PEN 10 638 475 22,36% 33,90%
Total 31 381 603 100% 100%

Source officielle : https://www.data.gouv.fr/fr/posts/les-donnees-des-elections/


[Quoi qu’il se dise, Emmanuel Macron est élu avec 43,31% des inscrits. Malgré tout il dicte, « grâce » à un système électoral d’un autre âge, ses choix sociétaux et de gestion de la France à 57% des français …. qui pourtant n’en voulaient pas.

(Inscrits 47.568.693, votant Macron 20.743.128)

Il eut mieux valu que l’élu à la présidence, le fût avec plus de 50,01% lui accordant ainsi une légitimité certes relative, mais comptablement représentative, décisionnelle et plus en phase avec la morale de la constitution. MC]