Mots-clés

Mouvements étudiants

Des mobilisations se sont déroulées, jeudi, partout en France, contre la réforme « Parcoursup » et la sélection déguisée.

[…] Au premier jour de la mobilisation nationale contre la réforme de l’accès à l’université et le projet d’un nouveau bac, […] plusieurs milliers d’étudiants, enseignants et lycéens ont défilé, jeudi 01 février 2018, entre Jussieu et l’emblématique place de la Sorbonne. « Ce n’est que le début du mouvement, mais je ne m’attendais pas à autant de monde, assure Jaspal de Oliveira Gill, la présidente de l’Unef à Paris-I. On va continuer à faire monter la pression. »

La nouvelle plateforme d’orientation Parcoursup : [une élève de terminale venue d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) explique « On doit faire dix vœux sans qu’on puisse exprimer notre préférence et ensuite, c’est les facs qui décident ! On a vraiment l’impression de ne pas maîtriser nos choix, de mettre notre avenir dans les mains du hasard. »

[…].  Dans son lycée, classé en éducation prioritaire, une centaine d’élèves ont participé, mercredi, à une assemblée générale. « On a voté à 98 % contre la réforme », assure la lycéenne.

Pour les manifestants, cette réforme va instaurer un tri social des élèves et une hiérarchisation perverse des établissements. « Les plus défavorisés seront aiguillés dans des facs poubelles et les autres dans des facs d’élites aux droits d’inscription élevés », s’agace Clara, étudiante en licence bio à Jussieu. [Pour] Frédéric Érard, de la Ferc à Paris-III, C’est de la sélection pure et dure. Ça existait déjà un peu en fac, mais au lieu de lutter contre ces inégalités, on les officialise ! » […]


Laurent Mouloud – titre original : Éducation. Des milliers de manifestants pour « vider la loi Vidal » – Lien, libre lecture (Extrait)