Mots-clés

Le recours accru aux contrats à durée déterminée et au travail indépendant a entraîné une dégradation des conditions de travail.

 Selon une récente enquête de la Commission européenne, un salarié sur six dans l’Union européenne est un travailleur à bas salaire. Cette situation concerne particulièrement les femmes et les plus jeunes.

La France mal placée.

Pour appréhender la vulnérabilité des actifs, les chercheurs se sont appuyés sur cinq dimensions « relatives à l’environnement physique du travail, à son organisation ou à son contenu » pour construire un indicateur synthétique. Et à partir de cet outil, les experts ont formé plusieurs groupes de pays.

Ils observent que sur l’ensemble des pays retenus, seulement trois pays ont connu une amélioration. Il s’agit de l’Irlande, du Royaume-Uni et de l’Autriche. À l’opposé, l’Allemagne, le Danemark et l’Italie ont connu une détérioration qui culmine en 2005.

Du côté de la France comme aux Pays-Bas, peu de changement ont été observés entre 1995 et 2015. « Par contre en 2010, on constate des évolutions opposées et de même ampleur dans ces deux pays, défavorable pour la France, favorable pour les Pays-Bas, qui sont résorbées en 2015 ».

Les femmes sont plus confrontées à la vulnérabilité

Afin de déterminer le profil des travailleurs vulnérables, les chercheurs ont pris en compte le sexe et l’âge. Et d’après les résultats obtenus, les femmes sont plus vulnérables que les hommes en moyenne dans l’UE à 15 pays. Mais là encore, il existe des disparités entre les pays. « La vulnérabilité des hommes est ainsi plus importante en Grèce, en Espagne, en France, en Belgique & Luxembourg, en Irlande et au Royaume-Uni ».

Des différences apparaissent également en fonction de l’âge.

L’enquête indique que la vulnérabilité s’est renforcée à partir de 2000 pour les personnes âgées de plus de 55 ans.

Les plus jeunes (moins de 25 ans) sont également très exposés aux conditions de travail dégradées entraînant une vulnérabilité plus prononcée face à ces risques.

Par ailleurs, une récente enquête du ministère du Travail rappelait que cette tranche d’âge était particulièrement touchée par le chômage malgré une conjoncture économique plus favorable.


Normand Grégoire, La Tribune – Titre original « Emploi : les Français de plus en plus vulnérables » – Source (Extrait)


Lire aussi : Emploi : le recours à l’intérim explose