Mots-clés

Quatre auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 sur dix n’ont jamais exercé d’activité économique. Après cinq ans, moins d’un quart d’entre eux sont actifs, soit un taux de pérennité très inférieur aux entreprises individuelles classiques. Enfin, ceux qui ont maintenu une activité ont des chiffres d’affaires inférieurs aux entrepreneurs individuels classiques.

En 2010, l’année suivant la création des auto-entrepreneurs, 360 000 immatriculations ont été recensées : cela représentait alors plus de la moitié des créations d’entreprises de l’année, et quatre nouvelles entreprises individuelles sur cinq étaient créées sous ce statut.

En 2016, seulement 40 % des entreprises créées le sont sous statut d’auto-entrepreneur, et trois entreprises individuelles sur cinq, témoignant d’un attrait moindre pour ce dispositif.

De fait, parmi les auto-entrepreneurs immatriculés au premier semestre 2010, 38 % n’ont jamais réellement exercé une activité économique.

Et cinq ans plus tard, seuls 23 % d’entre eux sont toujours actifs (voir le graphique), soit un taux de pérennité de 38 %, sensiblement inférieur à celui des entreprises classiques (60 %), et même à celui des entreprises individuelles (50 %).

Cet écart est variable selon les secteurs : il est relativement faible pour la construction et le commerce notamment, et le plus important concerne les activités spécialisées, scientifiques et techniques.

Le secteur immobilier se distingue en étant le seul où le taux de pérennité des auto-entrepreneurs est supérieur à celui des entrepreneurs individuels classiques.

« En moyenne, le chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs encore actifs à la fin 2015 est de 10 200 euros.»

Même pour les auto-entrepreneurs ayant réussi à maintenir une activité économique durant ces cinq années, celle-ci reste moindre que pour les entrepreneurs individuels classiques : trois quarts des auto-entrepreneurs déclarent un chiffre d’affaires annuel inférieur à 15 000 euros en 2014, contre un quart environ des entrepreneurs individuels classiques.

En moyenne, le chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs encore actifs à la fin 2015 est de 10 200 euros. Il est légèrement supérieur, avec 12 800 euros, pour les auto-entrepreneurs dont l’activité est la principale source de revenus.


Mickaël Orand – Cause commune n° 2 – novembre/décembre 2017 – Source