Mots-clés

,

Emmanuel Macron recevait donc – enfin – les journalistes à l’Élysée, le 3 janvier (2018), pour la nouvelle année.

Il ne leur a pas seulement présenté ses vœux il leur a aussi donné quelques leçons…

Il les a – on le sait – exhortés à distinguer le « texte » et le « contexte », leur a expliqué pourquoi le temps de la « connivence » était révolu (n’est-ce pas. Hollande ?), et leur a signifié que l’heure était à « une saine distance » entre lui et eux.

Moyennant quoi il a ensuite passé une heure et quarante minutes au milieu des journalistes pour… commenter sa propre action et ses augustes propos.

Que du banal, dans le off de Macron.

Il convient quand même de préciser que les confrères, ignorant la « saine distance », n’ont rien trouvé de mieux que de sortir magnétos ou smartphones pour l’enregistrer.

Mais qui a bien pu parler de « connivence », voyons la presse, dans une grande majorité, est indépendante et en rien de « connivence » avec le pouvoir en place !


Lu dans « Le Canard Enchaîné » du 10 Janv. 2018