Étiquettes

,

La une de L’Obs, titrée « Bienvenue au pays des droits de l’homme » et montrant Emmanuel Macron derrière des barbelés pour dénoncer la politique migratoire du gouvernement, n’est pas passée inaperçue.

[…] … piqué au vif par la […] couverture de « L’Obs » […] [il a lancé un avertissement « au bon peuple »]Depuis Rome, [ou il s’était rendu pour un entretien avec le président du Conseil italien Paolo Gentiloni], le chef de l’Etat a pointé dans le débat « beaucoup de confusion intellectuelle ».

« On mélange les migrants, les réfugiés, le droit d’asile, les migrations économiques. Je crois qu’il faut regarder les choses dans le bon ordre » a-t-il lâché, appelant à se garder, en la matière, des « faux bons sentiments ». « Il faut avoir de la détermination, de l’humanité, de l’efficacité. L’humanité sans efficacité, ce sont de belles paroles. L’efficacité sans l’humanité, c’est l’injustice », a-t-il défendu, reconnaissant une « ligne de crête. » […] … il a aussi souligné que « l’asile, ce n’est pas l’accueil sans distinction ».

[Conclusions]

[Nous ne pensons pas que la couverture de « l’Obs » soit moralement acceptable elle attire toutefois l’attention sur une « peut-etre ex » future loi française sur l’immigration, dont il est difficile de ne pas faire un parallèle avec de sinistres lois d’un autre temps. MC]

[…] …. Emmanuel Macron a non seulement confirmé sa ligne mais aussi indiqué qu’il ne souhaitait pas reculer, en dépit des critiques.


Isabelle Ficek, Les Echos – Titre original « Immigration : attaqué de toutes parts, Macron riposte et confirme sa ligne » – Source (Extrait)