En l’espace de peu d’années, ces appareils ont pris une place considérable dans nos existences.

Pour le meilleur et pour le pire.

Le meilleur, c’est par exemple l’accès permanent à l’énorme bibliothèque de textes, d’images et de sons que constitue Internet.

Le pire, c’est le rapport hypnotique que nous entretenons avec nos téléphones et la difficulté que nous éprouvons à les laisser de côté, par exemple lorsque nous sommes en compagnie d’autres personnes.

La question d’outils de régulation se pose, en particulier lorsqu’il s’agit des enfants et des adolescents. Avec cet enjeu majeur des jeux vidéo, source d’un comportement compulsif chez des jeunes – mais aussi de nombreux adultes.

Deux actionnaires américains d’Apple viennent d’appeler l’entreprise à développer des outils de contrôle parental adaptés aux iPhone. Ils lui demandent aussi de financer une étude sur l’addiction des enfants à ses téléphones mobiles.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) envisage d’inscrire l’addiction aux jeux vidéo dans sa classification mondiale des maladies.

[…]


Guillaume Goubert – La Croix – Titre original « L’intelligence des téléphones » – Source (extrait très partiel)


Image trouvée sur Tumblr (Ref dans l’image)

Oui, j’sais …. il faut une dose d’humour noir a prendre chaque matin …. MC