Étiquettes

,

Les lampions des fêtes de fin d’année à peine éteints, les Français font déjà leurs comptes.

  • Les contribuables français, paieront-ils moins d’impôts en 2018 qu’en 2017, comme le gouvernement le leur a promis ?

Rendus suspicieux par des années de cachotteries fiscales qui ont conduit au matraquage en règle que l’on sait, ils aimeraient en être certains. Or, loin d’apaiser leurs craintes, le grand micmac budgétaire […] contribue plus à nourrir leur méfiance qu’autre chose. […]

Certes, les salariés et les épargnants vont bénéficier [au fil des mois…] de plusieurs mesures […], comme la suppression progressive de la taxe d’habitation [mais pas avant fin 2018 minimum et d‘ici là …pour le moment, juste effet d’annonce], la réduction des cotisations sociales, la transformation de l’ISF ou l’instauration d’un prélèvement forfaitaire unique sur les revenus des produits financiers.

Mais ces allégements ont de lourdes contreparties, avec une sévère augmentation de la CSG et une hausse radicale de la fiscalité comportementale (tabac, sodas…) et environnementale (fioul, carburants…).

Il ne faut pas être un génie en économie pour comprendre les conséquences de ce jeu de bonneteau : l’État reprend aussi sec dans la poche du consommateur ce qu’il avait rendu au contribuable. […]


D’après un article signé Gaëtan Capèle dans « Le Figaro » et titré « Bonneteau fiscal » – Source (Extrait)