Mots-clés

 L’homme « présente beau », mais a rapidement oublié ses promesses.

[…]

… L’an prochain, les prélèvements obligatoires sur les ménages devraient augmenter « d’environ 4,5 milliards d’euros, […] », écrivent les économistes de l’Institut statistique dans leurs prévisions publiées mardi.

[…] La hausse de la CSG et celle des taxes sur le tabac et l’énergie seront effectives au 1er janvier tandis qu’il faudra attendre le 1er octobre pour que la suppression des cotisations des salariés pour l’assurance-chômage soit pleinement effective.

Le pouvoir d’achat, ira un peu mieux après que la première tranche de réduction de la taxe d’habitation trouvera son effet à l’automne.

Les entreprises, gagnantes du budget 2018

Pour les entreprises, […] … les bénéficieront notamment de la baisse de l’impôt sur les sociétés (IS) qui devrait représenter pour elles environ 1 milliard d’euros sur un an. Et elles ne seront plus soumises à la taxe à 3 % sur les dividendes. Ainsi, le taux de prélèvements obligatoires devrait baisser, selon le gouvernement. Il devrait passer de 44,7 % du PIB en 2017 à 44,3 % en 2018.

[…] … globalement, les ménages seront plus imposés en 2018 alors que Gérald Darmanin, […] avait promis […] d’« augmenter le pouvoir d’achat, supprimer des impôts, protéger les plus faibles ». […]


Guillaume Calignon – Les Echos – Titre original « Les prélèvements sur les ménages augmenteront de 4,5 milliards en 2018 » – Source (Extrait)


En somme l’espoir fait vivre.

Quoi qui z’ont dit, un, pour se faire élire, tous autant qu’ils sont ; à commencer par l’Emmanuel 1er  MC