Mots-clés

, ,

Une affaire qui ne plaide pas en faveur des ors de la république et qui a priori ne fera pas la « UNE » des medias, circulé il n’y a rien à voir pour le moment, vous attendrez que ce conseil national du numérique soit composé des personnalités qui conviennent à mes souhaits …

Dernier acte d’une polémique qui aura fait du bruit. Marie Ekeland, la nouvelle et désormais ex-présidente du Conseil national du numérique, a donc démissionné, mardi 19 décembre 2017 par voie de communiqué.

Une décision – initialement rapportée par Le Bondy Blog – faisant suite […] la nomination de la militante antiraciste Rokhaya Diallo, dans ce comité destiné à réfléchir aux enjeux du numérique, et dont le secrétaire d’État Mounir Mahmoud a réclamé l’éviction. (en realité deux personnes n’étaient pas souhaitées)

[Le postulat de ce conseil, qu’entendait mettre en place la maintenant ex-presidente Marie Ekeland, partait du principe de constituer une équipe non pas composée seulement d’experts du numérique, mais aussi de membres de la société civile] « Ma conviction est que demain se construit aujourd’hui et que pour mieux le penser, il nous faut repositionner le débat au coeur de la société en ouvrant le champ historique de discussion numérique à tous les pans de la société, et à des personnes qui portent une parole articulée de la diversité et de la complexité françaises, même si elles ne viennent pas du numérique » […] Aussi : « La nomination de certains membres, alors que la liste avait été préparée par mes soins dans le cadre de ce projet, a été interprétée à tort par certains comme une prise de position politique du gouvernement. Il s’en est suivi un emballement médiatique et politique violent, révélateur des tensions françaises et de la difficulté à les traiter sereinement. »

Selon le secrétaire d’État chargé du Numérique Mounir Mahjoubi, « Il ne s’agit pas d’une association, d’un parti politique ou d’un lobby. Le CNNum doit être proche du gouvernement pour nous orienter, et le gouvernement lui fait confiance sur ces sujets. Ce n’est pas une force d’opposition, même si conseiller peut signifier « dire quand ça ne va pas ». C’est cet équilibre subtil qui a été cassé. »


D’après un article de Lucie Ronfaut  dans le Figaro  – Source (Extrait)


Ces copinages de la république. –  électeurs si vous saviez  ….

Lire … « Affaire du clash « Conseil numerique » – Des élements. »