Mots-clés

, ,

Pour laver plus vert c’est du « Faites c’qu’j’dis », VOUAI, EUH … Mais parait, si, si, qu’il a toutes les con-petences !

Nicolas Hulot (voir sa fiche ici) déclare un patrimoine de plus de 7,2 millions d’euros, dans lequel on trouve une maison de plus de 300 m2 en Corse, estimée à plus d’un million d’euros, ainsi que plusieurs autres biens immobiliers en Côte d’Armor et en Savoie, d’une valeur totale de 1,9 million.

À cela s’ajoute sa société Eole, qui encaisse ses droits d’auteurs des produits dérivés Ushuaïa et dont la valeur est estimée à 3,1 millions d’euros, tandis que le total de ses contrats d’assurance vie, instruments financiers, comptes courants et produits d’épargne atteint environ 1,2 million d’euros.

Mais, c’est le détail d’une tranche de « seulement » 105 000 euros qui fait tache : le ministre de la transition écologique dispose d’un parc de… neuf véhicules à moteur : six voitures, un bateau, une moto et un scooter électrique.

Un utilitaire Peugeot Boxer et une 2CV s’ajoutent à une BMW, une Volkswagen, un Land Rover et une Citroën dont Nicolas Hulot a oublié, par mégarde sans doute, de préciser le modèle.

Cela fait d’autant plus mauvais genre que les autres ministres bénéficiant de voitures de fonction n’ont pas de véhicules en propre dans leur patrimoine ou alors un seul.


D’après un extrait d’article du Mediapart Gerard Tur – Source