Étiquettes

, ,

SNCF 2 000 emplois supprimés

En réduisant les budgets de la SNCF l’état aggrave le réseau ferroviaire, supprime le fret rejetant les marchandises sur le camionnage, supprime les trains « transversaux », de nuit et les lignes déficitaires aux profits des cars Macron, a « refourgué » la gestion aux  régions des TER avec toutes les inégalités financières induites par les disparités économiques des régions et les dotations en baisses.

Cette SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer) qui au lendemain de la guerre de 45 faisait l’orgueil des transports français devient, face à la perte d’engagement de l’état vis à vis du service public et son versement à la concurrence exigée par Bruxelles, une catastrophe pour les usagers mais aussi de fait pour l’écologie. MC

La SNCF prévoit encore de supprimer des emplois et vise environ 2 000 postes en moins en 2018, selon le projet de budget annuel présenté mercredi (13/12/2018) au comité central du groupe public ferroviaire.

Au total, 2 081 suppressions d’emplois sont prévues, dont 2 046 pour la branche SNCF Mobilités (-2,5 % des effectifs) et 35 dans la holding de tête du groupe (-0,4 (%,), les effectifs de la branche SNCF Réseau devant rester stables, selon le projet de budget.

La SNCF prévoit aussi « plus de 5 000 recrutements en 2018, la plupart sur le terrain, pour le contact avec la clientèle et les infrastructures », a indiqué la direction de la SNCF. Les postes supprimés concerneront « des départs non remplacés, essentiellement des départs à la retraite », a-t-on précisé.

L’entreprise publique compte actuellement quelque 148 000 salariés (hors filiales), répartis entre SNCF Mobilités (trains et gares), SNCF Réseau (construction et entretien des voies) et la holding de tête, qui pilote l’ensemble.

« Les chiffres de suppressions d’emplois sont globalement identiques depuis quelques années. Ce budget est sans surprise. Cette trajectoire est tout à fait connue et partagée avec l’État (N.D.L.R. : actionnaire de la SNCF). On s’adapte à l’avenir économique », a souligné la direction.


Le Dauphiné Libéré du 14 déc. 2018