Mots-clés

, , , ,

Macron sévère avec l’audiovisuel public

 Emmanuel Macron a fait, devant des députés de la majorité, un constat « sévère » sur la gouvernance de l’audiovisuel public selon plusieurs députés LREM avec qui le président a évoqué le dossier.

Ce constat ne concernait « pas le personnel » mais portait sur « l’adaptation à la transition numérique, le renforcement des synergies, la production de contenus sur internet, la lutte contre la désinformation, le renforcement de l’accès à l’éducation et à la culture » ont précisé les députés Bruno Studer et Aurore Bergé. Tous les députés présents ont démenti que le Président aurait qualifié l’audiovisuel public de « honte de la République » ce qu’avait avancé l’hebdomadaire L’Express.

Le chef de l’État « a demandé aux parlementaires de s’emparer de la réforme de l’audiovisuel public ». Il a notamment estimé que l’audiovisuel devait « investir davantage à destination de ceux qui sont éloignés de la culture » plaidant pour une réforme des contenus.

France Télévisions traverse une grave crise avec la mise au vote la semaine prochaine d’une motion de défiance contre la présidente Delphine Ernotte qui a lancé un plan d’économies de 50M€.


Le Dauphiné Libéré du 06 déc. 2017


Qui à obliger France Télévisions a lancer un plan économique de 50 M€, n’est-ce pas le ministère des finances qui a « serrer » le budget/subvention et les députés qui l’ont accepté dans le budget global 2018 et de plus accentuant le déficit de rentrées financières en interdisant la publicité dans les programmes des chaînes publiques ( mais surtout pas aux privées) pour le jeunesse …

Qui est visé réellement derrière cette annonce … qui n’en est pas une, toute en rondeur de phrases, ne dévoilant rien a bien des mortels, …  mais vous voyez c’que’j’veux dire et qui j’ne veux plus voir, oui celles-ceux qui sans cesse égratignent mes amis les entrepreneurs intègres … MC