Mots-clés

, , , , , , ,

Invité ce dimanche du « Grand Rendez-Vous », (…) d’Europe 1 en partenariat avec CNews et « Les Echos », Eric Woerth (Député LR) et présidant à la commission des Finances de l’Assemblée Nationale. […]

Ce dernier ne croit pas qu’Emmanuel Macron soit « hanté par une haine de la province ». En revanche, « je partage l’avis que le président de la République ne connaît pas les Français. C’est un transgressif, il a tué celui qui l’a fait, François Hollande ». […]

Eric Woerth voit beaucoup de points de contradiction dans la politique d’Emmanuel Macron.

  • Prenant l’exemple du handicap : « D’un côté, LREM dit vouloir augmenter l’allocation pour les handicapés et, de l’autre, le gouvernement baisse les aides à l’embauche des entreprises adaptées. »
  • Dans l’immobilier : d’un côté, le gouvernement créé l’IFI et, de l’autre, il fait payer les APL par les organismes de HLM, réduisant leur capacité à rénover les logements sociaux.
  • Sur les futurs chantiers du gouvernement, le député estime évidemment nécessaire la réforme de l’assurance chômage et de la formation professionnelle. Avec un bémol : « Les salariés du numérique sont les galériens de l’économie, il n’y a rien sur ce secteur dans le Code de travail. Il faut entrer dans le nouveau monde. »
  • Mais le point d’opposition majeur se cristallise sur la CSG : « On est surtout contre l’augmentation massive de la CSG de 22,5 milliards d’euros, dont 4 milliards vont bénéficier au solde budgétaire de l’Etat en 2018. C’est considérable », insiste Eric Woerth, déplorant que cette mesure « massacre le pouvoir d’achat des retraités ».

Ne sommes-nous pas dans déjà (encore et toujours) dans un clientélisme politique ? [MC]


Chantal Houzelle, Les Echos – Titre original « Eric Woerth : « on massacre le pouvoir d’achat des retraités » – Source (Extrait)