Mots-clefs

, ,

Lluis Orriols est professeur de sciences politiques à l’Université Carlos III de Madrid et répond aux questions :

  • Qu’est-ce qui est à l’origine du problème catalan?

La fracture avec l’Espagne a commencé a se creuser à partir de 2010, avec l’échec du « Statut », une sorte de mini-Constitution catalane.

Le texte qui avait été négocié à Madrid avec le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, et approuvé en référendum par les Catalans. Il donnait une plus grande autonomie et reconnaissance des particularités identitaires de la région. Mais le Parti populaire a fait campagne pour l’annulation du texte, qui a finalement été réduit par la Cour constitutionnelle, provoquant en Catalogne une frustration (…)

  • Quelles sont les erreurs qui ont été commises pour en arriver à la situation de rupture actuelle?

Le problème catalan n’est qu’une facette de la crise plus large du système politique espagnol qui s’est forgée avec la crise économique et a provoqué le mouvement des Indignés en 2011, puis l’émergence de formations politiques (Podemo s et Ciudadanos). Mais le gouvernement du Parti populaire a ignoré les signes d’alerte se centrant sur le redressement économique du pays, en pensant que cela suffirait à faire baisser les tensions et à satisfaire les dirigeants catalans. (…)

  • Quelle pourrait être la sortie de crise?

(…) … La seule issue possible est la voie fédérale qui donnerait plus de capacité d’autonomie aux régions. (…) Mais pour y arriver, il faudrait revoir les équilibres en matière de finances notamment, il y aurait des gagnants et des perdants. Cela demanderait de la générosité des autres régions. Reste à savoir si elles seraient disposées à renoncer à des bénéfices pour gagner en stabilité territoriale et institutionnelle.


Article réalisé d’après un texte de Cécile Thibaud – Les Echos – « La voie fédérale est la seule solution au défi catalan », Source (Extrait)