Mots-clefs

,

J’ai lu ce roman d’Éric Reinhardt  et j’aimerais recevoir l’avis de lectrices et lecteurs de ce livre.

Cent soixante-quatorze pages de méditation – j’oserais écrire méditations avec un S.

Thèse et antithèse sur le but de la création artistique « aidant » à « passer/sauver » des personnes souffrant de terribles maladies. Voilà le thème.

Pour ce qui est du phrasé, de l’écrit, pour ma part je suis adepte des phrases longues, ou la virgule dessine divers chemins de réflexions au partir d’un sujet qui comme chacun le sait ne peut être ni tout à fait noir, ni blanc.

Ainsi des phrases se prolongent-elles sur des demi-pages, voire les trois quart, avant de se terminer par un point.

Il me semble que le livre ne comporte que 3 chapitres – tout au moins c’est ce qui me reste après la dernière ligne lue

Ai-je adhéré aux thèses exposées, pour une première partie oui, mais j’avoue avoir trouvé la dernière partie de moindre qualité avec c’est redite de bouts de phrases non terminées et gêné par l’écriture des dialogues négligeant les tirets et mise à la ligne, à tel point qu’à certains moment il m’a fallu relire un bon morceau pour replacer celle ou celui qui parlait.

Malgré tout, un texte laissant quelques traces en mémoire.

Et Vous ?