Mots-clefs

,

Dans la feuille de route d’Agnès Buzyn, remise au Premier ministre la ministre des Solidarités et de la Santé, précise la façon dont elle entend réaliser plusieurs promesses du candidat Macron

15 milliards d’euros d’économie dans la sphère de la santé

    • Les économies programmées sur l’évolution tendancielle des dépenses de remboursement s’élèvent à 15 milliards en cinq ans (pour limiter la hausse à 2,3 % par an).
    • Une évolution progressive et programmée sur cinq ans des modalités de financement des établissements de santé, dans la suite du récent rapport Véran,
    • La rémunération des professionnels de santé libéraux, (…).
    • Un « nouveau plan triennal d’économies commun aux agences régionales de santé et à l’Assurance-maladie ».
    • Prestations de solidarité. La ministre souhaite « une augmentation ciblée du montant de la prime d’activité dès 2018
    • Revalorisation des montants du minimum vieillesse
    • Allocation adulte handicapé à 900 euros ».
    • Agnès Buzyn souhaite négocier un accord de méthode avec les partenaires sociaux sur la réforme des retraites (…)
    • La loi de financement de la Sécurité sociale 2018 doit « bénéficier aux étudiants, en confiant la gestion de leur protection en santé au régime général ou au régime dont l’affilié relevait avant de devenir étudiant ».
    • Le régime de protection sociale des travailleurs indépendants sera adossé au régime général dès le 1er janvier 2018 (…).
    • Intensifier la lutte contre le tabagisme « en augmentant rapidement et fortement, dès 2018, le prix du tabac ».
    • Un service sanitaire de trois mois au plus tard début 2019 « Pour chaque étudiant en santé ».

Godeluck Solveig, Les Echos –Source (Extrait)