Étiquettes

 Venu des Etats-Unis, ce mini-robot de la taille d’un hamster va débarquer dans les foyers français. Doté d’intelligence artificielle et déclinant toute une gamme d’émotions, il pourrait bien remplacer votre animal domestique.

Le rêve des fans de Star Wars ou de Pixar tient dans la paume d’une main. Cozmo, c’est son nom, est un minirobot qui pourrait bien remplacer votre animal de compagnie. Lancé aux Etats-Unis à la fin de l’année 2016, il débarque en septembre dans nos contrées.

De la taille d’un hamster, Cozmo se déplace grâce à de petites chenilles et dispose de bras articulés. Mais ce qui fait sa singularité, c’est sa personnalité. Doté d’une véritable intelligence artificielle, ce robot est capable de reconnaître des visages, d’interagir avec son environnement et d’éprouver de véritables émotions (il possède un éventail de 900 expressions faciales) derrière ses deux yeux robotiques rappelant ceux de Wall-E. Si vous vous hasardez à faire tomber des cubes pendant qu’il les empile méticuleusement ou que vous l’interrompez en pleine activité, il est possible qu’il pique une colère.

“Rendre accessible une technologie incroyable au grand public”

Ce robot est l’œuvre d’Anki, une start-up basée à San Francisco et dont le pdg d’Apple a vanté les mérites au début de son développement en 2013. Aux yeux de Tim Cook, cette entreprise représente “l’une des premières étapes importantes dans l’avenir de la robotique et de l’intelligence artificielle”.

Le 30 mai dernier, nous avons pu rencontrer à Paris son CEO, Boris Sofman. Ce trentenaire a cofondé Anki avec deux amis rencontrés sur les bancs de cours de robotique dans une université de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Le trio acquiert alors rapidement la certitude qu’il faut décloisonner la robotique. “Nous disposions d’une technologie incroyable mais elle n’était utilisée que par les secteurs de la défense, de l’industrie ou de l’espace. Nous avons voulu la rendre accessible au grand public”, explique Sofman. Pour cela, Anki a décidé de miser sur le divertissement.

La force d’Anki est d’avoir conçu un personnage d’animation comme un personnage réel. Avec Cozmo, c’est comme si les promesses d’animation de Pixar prenaient vie. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard puisque plusieurs membres des célèbres studios d’animation ont participé à l’aventure. Lors d’une séance de présentation, on voit Cozmo s’échapper progressivement de son socle posé devant nous. Ses yeux balbutiants et ses premiers mouvements patauds donnent vraiment le sentiment qu’il se réveille.

“Offrir un divertissement et un vrai attachement émotionnel”

Cozmo fonctionne avec une appli sur smartphone ou tablette qui contient de nombreux minijeux réalisables avec lui. L’un d’eux se joue avec des cubes. Au cours de la partie, lorsque Cozmo marque ses premiers points, il célèbre ça en tournant sur lui-même en pointant ses bras vers le ciel comme s’il avait marqué un but en finale de Coupe du monde. A la manière de R2-D2, Cozmo possède son propre langage sonore. Quand il perd, il maugrée et cogne ses bras contre le sol en signe de dépit.

Plus on joue avec lui, plus il apprend et devient difficile à battre. “Au début de sa vie, Cozmo est imparfait sur bien des aspects mais il apprend et développe sa propre personnalité”, assure Sofman. Le patron d’Anki voit dans son robot un pionnier pour faire pénétrer l’IA et la robotique dans tous les foyers. “Cozmo est notre premier produit avant de créer peut-être un jour des robots compagnons qui pourraient rompre la solitude de personnes plus âgées, confie Sofman. L’idée est de réussir à offrir un divertissement et un vrai attachement émotionnel.” Vous êtes prévenus : dans cinquante ans, votre maison de retraite sera peut-être équipée d’un descendant de Cozmo…


David Doucet – Les Inrocks – Source