Mots-clefs

 Terminons ce Week-end avec le deuxième arrêt, avant le retour au bercail

Dans un premier temps il faut trouver … surtout si vous vous fiez à un GPS capricieux qui pour nous, fit des détours et des retours avant de trouver en pleine campagne une zone blanche et de perdre le nord. En bref mieux vaut une bonne carte Michelin (par exemple).

Quoi qu’il en soit le «PRIEURE SAINT-MICHEL DE GRANDMONT » est un havre de paix. C’est une halte sur le chemin de Compostelle.

Bien qu’athée j’aime me baigner dans ces lieux qui dégagent une sérénité, un recueillement. D’habitude ce sont les abbayes cisterciennes qui par leurs extrêmes simplicités architecturales emportent mon adhésion, mais dans ce prieuré « à taille humaine » et en prenant connaissance des astreintes auxquelles cet ordre se soumettait, que j’ai ressenti une grande quiétude dans ce monument du XIIe siècle.