Mots-clefs

A quelques semaines de l’élection présidentielle, le climat devient de plus en plus délétère.

(…) Les fausses informations alimentant les médias se diffusent avec immédiateté et les brûlots sur internet font tâche d’huile sur des opinions publiques très volatiles.

Les citoyens se sentent perdus.

Aujourd’hui, les clivages ne sont plus seulement classistes ou résumés à l’opposition gauche/droite mais ils sont devenus intergénérationnels et portés sur la division ouvert/fermé. Réformer de l’intérieur ou quitter l’Europe est ainsi un choix stratégique non réversible, qui implique les futures générations et ne renvoie pas à une simple alternance entre partis. Un Front national qui se veut séduisant

(…) Les réseaux [sociaux] et les rumeurs l’emportent sur les informations [à l’inverse d’une presse réellement indépendante telle que « La Croix, Le Monde diplomatique, Le Canard Enchaîné ou l’Humanité »] font preuve d’irresponsabilité. L’anti-européanisme progresse, même si 2/3 des Français sont toujours pro-européens. (…)

Des hommes politiques contre-productifs

Dans ce contexte faisant largement penser à l’Europe des années 1930, mais accentué par le rôle du numérique, de nombreux hommes politiques sont largement irresponsables du fait de leur ego et de leurs intérêts électoraux. Ils font ainsi preuve de légèreté face aux fondements de la République, de l’État de droit et des contre-pouvoirs nécessaires.

Du côté du gouvernement actuel, (…) on ne peut évidemment que s’interroger sur les calendriers des affaires. (…) …. François Fillon, qui avait un boulevard pour gagner, (…) Plus il est acculé, plus il contre-attaque en faisant le lit du Front national (…) en phase avec Marine Le Pen qui dénonce le « système ».

De vraies valeurs démocratiques

Face aux risques actuels, un sursaut démocratique est nécessaire. (…)


Philippe HugonLa Croix –Extrait/Synthèse- Source