Mots-clefs

, , , ,

Dans un talk-show ONPC diffusé par une chaîne publique -en l’occurrence France 2-, devrait être observé une certaine neutralité des intervieweurs en période officielle électoraliste.  Les « sorties » des uns ou des autres présentées dans la diffusion de ce samedi 1er avril était proprement inadmissible tant envers de P. Poutou que de F. Philippot ou de ceux « considérés » comme de petits candidats voire des marginaux de la politique par ce trio d’intervieweurs uniquement soucieux de faire le Buzz. MC


Philippe Poutou. Un mois après avoir été traité avec une condescendance sans équivoque de la part de l’animatrice Vanessa Buggraf, Philippe Poutou était de retour samedi 1er avril sur le plateau d’On n’est pas couché (France 2). Et le candidat du NPA a encore passé un mauvais moment. Après un échange questions/réponses avec les deux animateurs, la tension monte.

“Très sympa ce soir Monsieur Moix”

“Si on avait plus de temps de parole peut-être qu’on ferait un petit peu plus aussi”, rétorque Philippe Poutou à Laurent Ruquier qui lui fait remarquer qu’il devrait faire “plus de voix” étant donné que la même politique est menée par les gouvernements successifs, selon le candidat. “Ou un petit peu moins”, lâche Yann Moix. “Très sympa ce soir Monsieur Moix”, répond l’invité en souriant. “Je sais que là, on rit toujours, et puis le lendemain, avec vous c’est : ‘les salauds, ils m’ont pris de haut’, poursuit Moix. “Sympathique en coulisses et beaucoup moins sympathique sur Twitter”, renchérit Laurent Ruquier, avant de lui couper à plusieurs reprises la parole, ne laissant pas le candidat terminer son raisonnement. “Vous sortez vos conneries pendant des minutes et puis après vous dites : ‘y a plus de place’”, conclut Philippe Poutou. Voir la video

Au mois de février, Philippe Poutou avait fustigé l’émission : “Ce sont deux intervieweurs assez désagréables. Il faut se dépatouiller. La demi-heure passe hyper vite. C’est comme une épreuve sportive. (Mais) la médiatisation ne peut que nous aider”, avait-il déclaré dans une vidéo postée sur Facebook. Vanessa Buggraf avait fini par présenter ses excuses.

Source Les Inrocks


Florian Philippot. Il y a deux semaines, la venue de Florian Philippot dans On n’est pas couché, avait donné lieu à des échanges tendus entre le vice-président du Front national et Laurent Ruquier. Rebelote ce samedi, lorsque le frontiste y est allé de son reproche : « Vous avez toujours dit que vous refusez d’avoir un représentant FN dans votre émission, comme si elle vous appartenait. » (à partir de 46 minutes et 26 secondes dans la vidéo ci-dessous)

« Le jour où vous arriverez au pouvoir, vous me virerez sans problème, a rebondi l’animateur. (…) J’assume, vous n’arrêtez pas de dire que je suis un militant anti-Front national… » Ce à quoi Florian Philippot a rétorqué : « Vous l’avez dit. » « Eh bien, écoutez, vous me complimentez », a répondu Laurent Ruquier avec le sourire, sous les applaudissements d’une partie du public.

« Quand Franck de Lapersonne animera une émission… »

« Vous êtes contre 30 % de vos téléspectateurs ? » a ensuite lancé l’homme politique en faisant référence au pourcentage estimé d’électeurs FN. Réponse de l’animateur : « Non, car j’imagine que s’ils n’aiment pas cette émission, ils ne la regardent plus. Il faudrait vraiment qu’ils soient cons, alors. (…) Est-ce que vous, quand vous aurez vos animateurs en place, car vous les aurez, quand Franck de Lapersonne [le comédien qui a annoncé son soutien à Marine Le Pen] animera une émission, je ne suis pas sûr qu’il plaira à 70 % des autres téléspectateurs. »

La blague n’a pas fait rire Philippot qui a rebondi : « En prenant cet exemple par l’absurde, vous démontrez donc que les animateurs sont choisis en fonction d’orientations politiques. » « Je n’ai pas été choisi en fonction de mes orientations politiques. Qui m’a choisi ? » a alors demandé Laurent Ruquier qui n’a jamais caché que son cœur était  à gauche sur l’échiquier politique et qui anime On n’est pas couché depuis 2006.

« Si l’audience vous permet encore d’exister »

« J’ai des idées, mais je ne suis pas militant de quelque parti que ce soit », a insisté l’animateur face à son interlocuteur. Des propos qui font écho à ceux qu’il a tenus lors de l’émission diffusée le 18 mars : « Je ne suis pas militant contrairement à vous, je n’ai pas de carte, je n’appartiens à aucun parti. Vous m’avez déjà vu dans un meeting, monsieur Philippot ? »

« Et si vous êtes au pouvoir, qu’est-ce qu’il risque ? » a demandé, quelques instants avant la conclusion, Yann Moix au vice-président du FN. « Il ne risque rien du tout, mais je crois que c’est lui qui a dit : »Mon émission n’existera plus », ce qui est faux. » « Oh, c’est une bonne nouvelle que vous m’annoncez ! » s’est amusé Laurent Ruquier. Et Florian Philippot de revenir à la charge : « Enfin, si l’audience vous permet encore d’exister… » Mais Laurent Ruquier n’était pas prêt à se laisser faire : « Ecoutez, l’audience est bonne, sinon vous ne seriez pas là, vous iriez dans une autre émission. » – Voir la vidéo https://youtu.be/roP_rO7eI1U

Source 20 Minutes  –