Mots-clefs

Poursuite de la ballade …

Le château de Valencay

Hélas!

Si j’avais regardé les dates et horaires d’ouverture avant de parcourir 70 km pour trouver porte close avec l’inscription : 2 janvier au 17 mars 2017, fermeture annuelle du château. Hors nous étions le14 mars et le 18 était la journée du retour en Ardèche, déception.

Une consolation cette vision lointaine prise de la route d’entrée du village.


 Saint-Aignan (Loir et cher)

Une ville qui vaut le détour ou un but de séjour, tant elle est riche en histoire et bâtis méritant de passer au moins deux-trois journées en visites de monuments, maisons, rues et places (voir plus, le zoo de Beauval n’est qu’à une encablure).

Collégiale Saint-Aignan

Église

Double clocher, dont le plus récent, qui surmonte le porche de l’église, a été marqué des querelles de la fin du XIXe siècle : il porte encore l’inscription « Liberté Égalité Fraternité » ; en effet, cette ville a vu naître de grandes tensions entre laïcs et chrétiens au début du XXe siècle. C’est là aussi que fut effectué le premier enterrement laïc de l’histoire de France. La collégiale a été classée monument historique dès 1845.

Il est rare de voir un sarcophage accroché et inséré dans les mur extérieur d’une église (fut-elle collégiale) …. l’explication :La gisante.
Ce tombeau est celui de Jeanne de Perellos, exilé en dehors du bâtiment consacré pour avoir détourné Louis II de Chalon, comte de Saint-Aignan, de son épouse légitime vers 1420.

Crypte, XIe – XIIe siècles.

La crypte, plus exactement l’église primitive de Saint-Aignan, abrite des fresques datant du XIIe siècle ; la plus ancienne, située dans le cul-de-four représente le Christ en majesté qui trône dans une double gloire en mandorle ;

Château de Saint-Aignan

Bâti sur un promontoire, il domine la ville. Il est composé d’éléments de plusieurs époques, du IXe au XIXe siècle (dont la tour Hagard et les vestiges de l’ancienne forteresse constituent la partie la plus ancienne (IXe et Xe siècles)) et le château Renaissance (XVe et XVIe siècles) encore habité par la famille de La Roche-Aymon, descendants des Beauvilliers, ducs de Saint-Aignan ;

Le village

 


Collection Privée – Droits réservés – Photo MC – Appareil : Sony Alpha 500 – Zoom 18-55, Filtre polarisant – Lumière naturelle.