Par conséquent il est d’autant plus dangereux pour les couches populaires qu’il semble être le gendre idéal avec sa belle gueule de premier de la classe, son parcours marital, son curriculum vitae, ses amis banquiers et une flopée de fortunés qui le pousse à les représenter ? MC

Le voilà présenté comme « rassurant » par Pascal Bruckner dans « Le Monde »
« Macron installe l’espérance follement séduisante d’un monde réconcilié où le mal ne -serait qu’un malentendu, où le loup pourrait fraterniser avec l’agneau, où les familles françaises, longtemps désunies, se rapprocheraient enfin grâce au rayonnement de leur dirigeant. La première confusion est celle, classique, qui déduit la violence de l’économique : le leader d’« En marche ! » analyse le terrorisme comme le produit de la relégation sociale, du chômage et du repli national propres à la France. »
  • Ce qui est très éloigné de la réalité. Est-il utile de rappeler que le terrorisme est issue de guerres invasives et colonialistes : Afghanistan, Irak, Libye, Yémen, etc ; et qu’il sont vecteurs de migrations internationales !- MC

« Rassembleur » et « expiateur » toujours expliqué par Pascal Bruckner dans « Le Monde » « … on ne sait jamais s’il s’agit chez lui d’une synthèse nouvelle ou d’une façon d’éluder ce dualisme. Cela le pousse à vouloir rassembler les contraires, les partisans du mariage pour tous et leurs adversaires, les tenants du crime colonial comme  » crime contre l’humanité  » et les détracteurs de la repentance. Avec lui, le  » burkini  » et le topless, les patrons et les salariés, l’ubérisation et la protection sociale, l’échec scolaire et la poursuite du projet pédagogique pourront cohabiter en bonne intelligence. Il n’y a plus de tensions inexpiables car le leader bien aimé les absorbe dans sa personne. »

  • Venez a moi tous les lecteurs, élisez-moi a l’Élysée, j’aurais toujours un quignon pour les pauvres, une pensée pour les travailleurs et toute la reconnaissance des plus aisés. MC

Son programme : … quel programme ! Extraits de phrases écrites pas la rédaction-direction « Le Parisien » Source


Moralisation de la vie politique :

« Je propose d’aller plus loin. On doit réduire drastiquement les conflits d’intérêts, en interdisant par exemple aux parlementaires d’exercer des activités de conseil. » Et « Nous interdirons aux parlementaires l’emploi de proches ou de membres de leur famille, pour mettre fin au népotisme. »

  • Il faut comme dans certains pays, exclure de tous mandats politiques et administratifs toutes personnes qui eurent recours ou sont inquiétées aux titres financiers et juridiques pour assainir ce milieu trop sujet a profiter d’une forme d’impunité malsaine ne glorifiant nullement Le politique ou l’administratif dans ses fonctions MC

Retraite :

« Je ne modifierai pas durant le quinquennat l’âge de départ à la retraite et je ne baisserai pas le niveau des pensions. En revanche, je veux engager dès le début, avec les partenaires sociaux, les négociations sur la création d’un vrai système universel de retraite. » «…tout le monde pourra continuer de partir à 62 ans au bout de quarante-deux ans de cotisation. Les carrières longues pourront donc prendre leur retraite à 60 ans. » « Les règles seront les mêmes pour tous les régimes. Plus aucune différences entre salariés du public et du privé »

  • Voilà qui conforte l’idée que l’état veut se débarrasser de l’URSAAF et de ses fonctionnaires, en passant du modèle de sécurité social par répartition à l’assurance personnelle … Pour ceux qui pourront se la payer. Pas si simple avec ces temps de travail précaire, de chômage, etc. MC

Éducation :

« Un chantier énorme … »

  • ... un peu courte votre réponse jeune homme, en fait une non réponse, aucune esquisse, rien sur l’école primaire, les collèges, les facultés. Passé sous silence : embauches, réformes éducatives, réformes structurelles, budget, partenariats public-privé pour les Facs pourtant ébauchés un temps, Voilà, voilà … Comme déjà exprimé : « une fois élu, je (au passage, que de « JE » dans ses discours ou interviews), une fois élu je ferais appel à des experts …. » MC

La police :

« Tant que l’histoire de la République fait vivre des vies d’assiégés à celles et ceux qui sont dans ces quartiers, vous ne pouvez pas construire de lien avec ceux qui incarnent l’autorité de l’État.

La suppression de la police de proximité a donc été une erreur. Je souhaite recréer une police de sécurité quotidienne, qui garantira une présence au plus près du terrain et dans le quotidien, et instaurera un nouveau rapport entre les policiers et les jeunes, autrement que par les interpellations. » «je créerais 10 000 créations de postes de policiers pendant le quinquennat, qui viendront en plus des 9 000 créations en cours, je recréerai un vrai renseignement territorial »

  • Voilà, tel que présenté, du grain à moudre pour le FN … pourtant sur ce point Macron concernant les banlieues, Macron a raison encore faudrait-il aussi éradiquer deux choses primordiales le chômage et revenir aux aides en personnels, matériels et financiers aux associations de quartier en leur octroyant des subventions décentes. Reste qu’avec un tel effectif policier, ne va-t-on pas vers un sureffectif digne d’un état policier une nouvelle fois plus restrictif en droits et libertés ? MC

Un essai de décodage qui est bien évidemment sera sujet à discussions, car nul être n’est impartial.

Malgré toutes les récriminations qu’il cumul, si au soir du deuxième tour de la présidentielle il ne restait que lui face au FN, j’irais voter sans être dupe, non pas pour Macron, mais contre le totalitarisme, cette peste brune déguisée en blondinette et maquillage. MC