Mots-clefs

, ,

Cela parait énorme et pourtant c’est la réalité ….

La présidente du FN et sa direction ne cessent de s’écrier sur tous les tons possibles, cette frontière de Schengen est une passoire.

Elle est  responsable de laisser passer nombre de personnes dangereuses pour la société et « volant » la place aux nationaux.

Jeudi 16 février 2017, le parlement européen procédait à un vote qui rendait obligatoire le contrôle d’identité de « toutes les personnes qui franchissent les frontières extérieures de l’Union européenne grâce à des vérifications dans les bases de données sur des documents de voyage volés ou perdus », indiquent le site du parlement européen.

Cette modification du règlement se veut « une réponse aux menaces terroristes en Europe, illustrées par les attentats récents de Berlin, Bruxelles et Paris, et au phénomène des ‘combattants étrangers’, tels que les citoyens de l’UE qui rejoignent des groupes terroristes dans des zones de conflit, comme le groupe État islamique en Syrie et en Irak, par exemple ».

Le type même de vote « choux gras » pour l’eurodéputée Marine Le Pen qui pouvait mettre cela sur son CV, MAIS … la madame est absente du parlement européen !

Elle pourra toujours prétendre qu’être présente ou absente importait peu … puisque la résolution a été adoptée à 469 voix pour, 120 contre, (dont la voix du frontiste Gilles Lebreton), mais cela accrédite une fois de plus, les nombreuses absences de l’eurodéputée dans cet hémicycle bruxellois.


D’après une info en provenance d’Orange Via l’AFP