Mots-clefs

, ,

Prenons le temps pour lire et réfléchir à la portée des différentes propositions des candidats, il reste plus ou moins 60 jours avant de mettre un bulletin dans l’urne, nous en avons tout loisir avant l’échéance.

N’ayons pas d’ors et déjà, un à priori, particulièrement celui du vote contre telle personne ou tel parti politique. Défendons-nous de l’hostilité ou l’aveuglement systématique envers de telle candidature où posture. C’est une attitude, un comportement qui pourrait amener rapidement à une/des désillusions.

Observons les débats, mais ne tenons pas compte de toutes les directives qu’imposent « média sphère » et  « réseaux sociaux », et surtout faisons un effort d’analyse des différentes solutions. Disséquons surtout celles qui paraissent proches les unes des autres alors qu’elles sont fort éloignées dans leur but (ce derniert quelques fois non avouable !) … mais qui toutes, restent des propositions qui n’engagent que ceux qui les annoncent.

Qui sait ce qu’ils en feront une fois élu et c’est bien là qu’il faut essayer de se projeter, après l’élection présidentielle.

Car ce n’est pas tant le nom du président qui validera la gouvernance de la France, mais bien les groupes élus -et leurs pouvoirs de vote dans l’hémicycle- selon les résultats des législatives qui suivront l’élection présidentielle; ce qu’aucun media ni organisme de sondage, ne se lancent a appréhender aujourd’hui.

Tel un joueur d’échec … c’est un coup d’avance qu’il faut prévoir.

Notre vie quotidienne dans la société de demain en dépendra.

MC


  • – Dimanche 23 avril 2017 : premier tour de la présidentielle,
  • – Dimanche 7 mai : second tour de l’élection présidentielle,

  • – Dimanche 11 juin 2017 : premier tour des législatives
  • – Dimanche 18 juin : second tour des législatives pour désigner 566 députés