Pour comprendre le candidat «En Marche», représentant d’une volonté d’adaptation de la France au nouveau capitalisme de la part du groupe social le plus privilégié, il faut faire un détour par le populisme …. [Ah bon, étrange approche ! – MC]

Depuis la crise financière de 2007-2008, aucun récit légitimateur n’est venu au secours de l’évolution du capitalisme. L’inadéquation entre ce qu’il devient et l’imaginaire d’un nombre croissant de nos concitoyens est à la source de ce qui se définit comme une crise organique: consubstantielles à cette dernière, la crise rampante de la Ve République et celle de la social-démocratie ont sécrété le phénomène Emmanuel Macron, ultime tentative de susciter le consentement d’une société marquée par une double défiance, à l’égard de ses élites et envers le consensus portant les solutions économiques adoptées au sein de l’UE. [En combien de temps le capitaine saura décoder ces deux phrases avant quelques maux de tête ? – MC]

La «Révolution» d’Emmanuel Macron en est bien une mais une «révolution passive», celle qui fait vise à faire surmonter au capitalisme ses propres difficultés et à faire adhérer des groupes sociaux aux intérêts matériels divergents à une même vision de l’avenir. Le candidat «En Marche» apparaît comme l’authentique intellectuel organique d’une France connectée à la globalisation, optimiste face à la mondialisation et à l’évolution du capitalisme. [Alors là tout devient claire, s’pas – MC]

[oui, je me moque, oui Macron n’est pas mon client favori pour prétendre assumer la présidence de la France mais qu’il advienne qu’il soit en course au deuxième tour face a Fillon ou Le Pen et par défaut je voterais pour lui et même si cela me coute et que je ne crois pas un seul instant qu’il fasse une autre politique économique que Fillon mais surement autre chose pour la société que Le Pen]

En conclusion : après un tel article et la presse écrite déplore ses pertes de lecteurs !


Gaël Brustier, Slate – Titre original « Emmanuel Macron, ou le populisme des élites » Source (Extrait)