Défiance record envers le personnel politique

Plus de 4 millions de votants à la primaire de la droite, plusieurs milliers de personnes aux meetings d’Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon, des émissions de télévision toujours plus nombreuses et souvent très suivies : l’intérêt des Français pour la politique ne faiblit pas, bien au contraire.

(…) « La classe politique est perçue comme non empathique, corrompue, parlant de manière abstraite, ne se souciant que des riches et des puissants, qui n’inspire que peu le respect et ne tient pas ses promesses », résume Bruno Cautrès, chercheur CNRS au Cevipof et enseignant à Sciences po.

(…) … (70 %) estiment que « la démocratie ne fonctionne pas bien en France ». Une hostilité qui est particulièrement forte dans les classes populaires les plus exposées aux conséquences de la mondialisation (…)

Les Français ne se passionnent pas moins pour la politique et le débat d’idées. (…) Les Français sont « attachés à la démocratie représentative, mais ne sont satisfaits ni de son fonctionnement ni de son efficacité, relève le politologue.

(…) Les sondés expriment une forte aspiration au renouvellement du personnel dirigeant et des pratiques politiques. Une revendication qui, dans certaines couches de la population, peut conduire à une remise en cause de la démocratie.

De ce point de vue, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, qui se présentent à l’élection présidentielle en dehors des partis et de la primaire organisée par le PS, à la tête de deux mouvements citoyens, La France insoumise et En marche, ont bien saisi l’air du temps. (…)


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0211696343901-les-francais-reclament-un-fort-renouvellement-des-pratiques-politiques-2057956.php#CARLaf4lfOikvAT2.99


Dupont Stéphane, Les Echos titre original « Les Français réclament un fort renouvellement des pratiques politiques » – Source (Extrait)