Mots-clefs

, ,

« fake news » traduire « Les fausses nouvelles » engloutissent la démocratie (…), à condition d’identifier les vrais responsables de ce naufrage, intimement lié au développement du capitalisme numérique.

Apparemment, tous les candidats malheureux de 2016, des gens bien sous tous rapports, du genre honnête et rationnel, auraient perdu les élections à cause d’une dangereuse épidémie de « fausses nouvelles », de vidéos virales et de mèmes (1). (…)

D’où la recrudescence soudaine de fausses solutions : interdiction des mèmes (proposition du Parti populaire espagnol) ; création de commissions d’experts chargées de valider la véracité des informations (projet avancé par l’autorité antitrust italienne) ; ouverture de centres de défense contre les fausses nouvelles qui infligeraient des amendes à Twitter, Facebook et consorts pour les avoir propagées (suggestion des autorités allemandes).

Cette dernière approche constitue un excellent moyen de promouvoir la liberté d’expression pour des sites comme Facebook, qui a récemment censuré la photo d’une statue de la ville de Bologne représentant Neptune nu — ô comble de l’indécence.

Un conseil aux gouvernements autoritaires : si vous voulez censurer Internet sans faire d’histoire, il vous suffit de qualifier les articles qui vous déplaisent de « désinformation », et personne en Occident ne viendra protester.

Faut-il voir dans cette crise des fausses nouvelles la cause de la décadence de la démocratie ou bien la conséquence d’un malaise structurel, plus ancien et plus profond ? Tout le monde admet l’existence d’une crise, mais toute démocratie digne de ce nom devrait s’interroger sur sa nature : trouve-t-elle son origine dans la circulation massive de fausses nouvelles ou dans tout autre chose ?

(…) L’aisance avec laquelle les grandes institutions, des partis politiques aux think tanks en passant par les médias, se sont alignées pour faire des fausses nouvelles leur angle d’approche favori en dit long sur l’étroitesse de leur vision du monde (2).

Le véritable risque encouru par les sociétés occidentales ne réside pas tant dans l’émergence d’une démocratie autoritaire que dans la persistance d’une démocratie immature. (…)


Evgeny Morozov- Traduction depuis l’anglais : Métissa André –  Titre français de l’article paru dans le blog du « Monde Diplomatique » « Les vrais responsables des fausses nouvelles » Source (extrait)


  1. De l’anglais Internet meme, qui désigne une image, une vidéo ou un texte repris et déclinés en masse sur Internet, le plus souvent de manière humoristique (Wikipédia).
  2. Lire Frédéric Lordon, « Politique post-vérité ou journalisme post-politique ?», Les blogs du Diplo, 22 novembre 2016.