Mots-clefs

, ,

« Libération » a son chouchou parmi trois des candidats déclarés …

Jean-Luc Mélenchon prend le temps d’expliquer les choses. Le candidat de la France insoumise est un as de la pédagogie, c’est une de ses forces. L’un de ses combats est l’inscription sur les listes électorales. L’eurodéputé pousse la jeunesse à faire la démarche, en parle souvent en meeting. Mais aussi sur la Toile. Il a publié une petite vidéo sur les réseaux sociaux (un autre de ses points forts). (…) Son équipe a arpenté l’Hexagone afin de sensibiliser les quelque 10 millions de personnes qui ne sont pas ou mal inscrites sur les listes. Un exercice difficile. Et le résultat est mitigé : durant l’été, les gens se sentent très loin de l’élection présidentielle. Surtout ceux qui ne croient plus en la politique. Mais la bande à Mélenchon ne lâche pas l’affaire.

Ramener les Français aux urnes : plus encore qu’une mission civique, c’est pour Emmanuel Macron un enjeu crucial pour faire la différence lors du premier tour de la présidentielle. En lançant le 6 avril son mouvement «ni de droite ni de gauche», le fondateur d’En marche faisait déjà le pari de mobiliser autour de sa personne l’armada des abstentionnistes et des dégoûtés du système de représentation partisan traditionnel. Selon un de ses conseillers, les sondages d’intentions de vote ne tenant compte ni des Français pas sûrs d’aller voter ni des indécis, «le réservoir est énorme». (…)

Comme en 2011, c’est par une courte vidéo publiée sur Internet que Marine Le Pen a incité ses sympathisants à s’inscrire sur les listes électorales. La question n’est pas sans enjeu pour le parti d’extrême droite, dont la sociologie électorale recoupe partiellement celle de la non-inscription – phénomène qui touche particulièrement les classes populaires. Pour mobiliser ce public, la candidate FN mise sur la dramatisation de l’enjeu et sur le retour des alternatives politiques, qu’elle incarnerait seule face au consensus mou de l’«UMPS» : «Du résultat de la présidentielle dépendra le choix de civilisation pour notre peuple. (…)


Rachid Laïreche, Libération – Titre original « Marine Le Pen appelle les classes populaires à la mobilisation générale Emmanuel Macron mise sur les voix de la jeunesse Jean-Luc Mélenchon à la rencontre des «déçus de la politique» », Source (Extrait)