Mots-clefs

, ,

Des huit petits-enfants, seules les deux dernières attendent avec détermination la venue du Père Noël.

Pour la grande, Maëwenn, 8 ans passés, c’est peut-être l’ultime fois. Pour la cadette, Kaëlynn 4 ans 1/2 la dernière de la fratrie, c’est encore la certitude.

Ce sont les vacances scolaires et les grands-parents que nous sommes, allons les garder près de nous, pour une huitaine de jours.

C’est la vivacité qui rentre dans la maison, cris de joie, un peu de hantise au moment des repas pour la plus jeune, bouleversement dans nos habitudes de retraités, mais toujours un émerveillement de les entendre discourir comme des grandes, envoyé quelques « piques » drôles ou maladroites, entendues ou apprises à droite ou à gauche. C’est aussi une préoccupation certaine afin qu’elles ne s’ennuient pas ; comme beaucoup de grands-parents, telle sera notre occupation durant ce Noël 2016.

Les calendriers de l’avent fait bien patienter, décorer le sapin de Noël prendra bien une journée, refaire une énième fois la lettre au Père Noël, dessiner encore, ou revoir pour la 20e fois le DVD de la « Reine des neiges » ainsi que quelques dessins animés de Walt Disney, faire quelques marches dans les environs ou quelques courses au bourg voisin; feront patienter jusqu’au 25 décembre et l’ouverture tant attendue de multiples paquets dont les papiers d’emballage ne seront qu’un obstacle de quelques secondes avant la découverte de leur contenu. Encore un généreux Père Noël remerciant au passage, grands-parents, papa, oncles et tantes.

Voilà,  Noël se prépare

Maëwenn dsc_0038_123