Mots-clefs

, , , ,

Sur l’Europe

… d’abord, une élection nationale en Autriche, un référendum en Italie eurent lieu.Le risque de voir un premier État, membre de la communauté européenne, être présidé par une personnalité d’extrême droite a été écarté, par contre nul ne sait ce qu’il adviendra de l’Italie suite au refus de son peuple de valider le référendum chargé de faire évoluer la constitution italienne. Le désaveu de ce référendum entraîne la démission du premier ministre et une éventuelle Italexit : à suivre.

Sur l’inhumation officielle de Fidel Castro.

Avant toute chose il faut noter que dans tous les états y compris en France actuellement, il y a des prisonniers politiques. Aussi les paroles de Ségolène royale en tant que représentante officielle de l’État français sont à la fois déplacées mais à titre personnel je les opposerai à la prison américaine de la base navale de Guantánamo qui n’est pas loin de là, l’exemple où le droit de l’homme est respecté. Par contre ce que je note en faveur de Cuba est un développement exemplaire en matière d’éducation scolaire et de santé, enfin même s’ils ne bénéficient pas des dernières technologies les Cubains ne connaissent ni le chômage, ni les problèmes de retraite. N’oublions pas dans quel état était le pays au moment de la révolution cubaine. D’un côté une majorité de très pauvres le plus souvent analphabètes, de l’autre quelques propriétaires annexant la totalité des biens. Ensuite l’État cubain fut victime d’un embargo sévère, le privant de première nécessité. De là, à certifier que je voudrais y vivre, il y a une grande marche. Lire aussi

Sur l’après démission de Hollande…

… et la classe politique. Si droite et l’extrême droite ont leur leader, que du côté de Fillon nous connaissons son programme, il n’en va pas de même pour Marine Le Pen… Qui attendra certainement les pérégrinations des candidats de gauche ou supposé tel, avant d’avancer ses pions.

Quant à la gauche, la primaire du PS ne contribuera qu’à amplifier la multiplication des postulants. D’ores et déjà les quelques ralliements autour de Mélenchon ne font pas l’unanimité mais en plus, les cavaliers seuls du NPA, LR et quelques autres mouvances ou personnalités diverses, constitueront un faisceau d’invraisemblances, de cacophonie où chacun veut tirer la couverture à lui, autour de broutilles d’un programme pseudo social qui ne sera qu’un habillage de ce qui se fait, dans maints états dits socialisants. Excellente machine a perdre toutes élections !

Il ressort de tout cela, que l’attente de la population est une nouvelle fois oubliée, celle-ci contribuera par conséquent à une abstention importante à l’élection d’un président et par le même train, constituera une assemblée nationale de représentants à la fois sans réel mandat représentatif de la panoplie politique du pays.

La conception d’une nouvelle société appartient à ceux qui voudront bien en étudier et élaborer les contours. Ils ne semblent pas encore nés.

MC


dessin-marc-large-facebookVu sur Facebook